Lors du Conseil Municipal du 29 septembre 2020 la municipalité a voté :
2020-97-AMÉNAGEMENT DURABLE ET URBANISME
La prescription de révision du plan local d’urbanisme (PLU)- Définition des objectifs et des modalités de la concertation.

Le PLU est le document de référence fixant les dispositions d’urbanisme sur le territoire de la commune pour les 10 à 15 prochaines années. Orsay est divisée en différentes zones où les règles de construction sont différentes. Orsay s’est profondément transformée depuis quelques années. Comment espérons-nous Orsay dans le futur ?

L’ASEOR agréée au titre du code de l’urbanisme a l’intention de faire des suggestions et des propositions sur cette révision.
Pour les rédiger, l’ASEOR a besoin de connaître les problèmes de terrain, vos attentes pour l’urbanisme et l’habitat sur Orsay.
N’hésitez pas à nous contacter et nous donner vos suggestions et avis.

Le restaurant des Charmilles situé au 10 avenue du Maréchal Joffre à Orsay est en travaux depuis plusieurs mois.

Constatant des divergences entre le permis de construire et la réalisation en cours, nous avons demandé à la mairie d’intervenir auprès du titulaire du permis pour que les travaux soient conformes à l’autorisation qui lui avait été accordée.

Monsieur Rabier, titulaire du permis de construire, nous a invités à une visite de chantier. De façon très ouverte monsieur Rabier nous a présenté son projet de reprise de l’activité de restauration dans cette demeure classée « bâtiment de caractère au patrimoine d’Orsay ».

Il reste que les différentes versions de ce projet gagneraient à être uniformisées pour répondre aux normes et règles d’un bâtiment recevant du public et des personnes à mobilité réduite.

Qu’en pensez-vous?

Cliquez ici pour faire un don en ligne !

Nous vous invitons à participer à l’enquête publique concernant la modification n°1 du PLU d’Orsay qui a lieu en Mairie du 25 juin au 28 juillet 2020.

Cette modification est due aux illégalités relevées par le Tribunal Administratif de Versailles lors de son jugement du 4 novembre 2019.

Vous trouverez ci-jointes les observations émises par l’ASEOR considérée comme personne publique associée.

Plusieurs de ces observations concernent les Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP) du dernier PLU.

Pour le secteur de l’hôpital, est-il nécessaire par exemple d’en changer le zonage avant que la concertation promise ait lieue ?

Le zonage du boulevard Dubreuil peut également être amélioré, ce secteur ne nécessite pas d’être rasé pour permettre une surdensification.

A Mondétour, le zonage ne reconnaît pas la présence de Grand Frais et d’une partie des terrains de tennis, en vouant ces terrains à des opérations de logement.

Enfin, le règlement relatif aux places de stationnement ainsi que leur inventaire devraient aussi être revus, vu leur manque de cohérence.

Nous avons appris que circulait sur les réseaux sociaux la rumeur que l’ASEOR n’aurait pas publié les réponses au questionnaire de monsieur le Maire candidat aux élections.
Nous tenons à rétablir la vérité.
La date limite des réponses étant le 15 février, l’ASEOR a publié toutes les réponses reçues y compris celle de Monsieur le Maire (il y avait son nom, sa signature et même sa photo).
Début mars ayant reçu des compléments de Monsieur Péral nous les avons publiés, par contre à notre surprise rien de Monsieur le Maire.
L’ASEOR a bien  trouvé mêlé aux tracts et publicités diverses un questionnaire anonyme avec une signature illisible.
Nous vous le joignons (cliquez ici pour le consulter), vous constaterez qu’il était impossible de connaitre son origine.
L’ASEOR a par ailleurs pour règle de ne jamais publier un document non authentifié.
L’ASEOR souhaite des explications et surtout connaitre son auteur.
S’agit-il du document objet des rumeurs ?
Le protocole signé le 12 décembre 2019 entre l’EPFIF, la ville d’Orsay et la société DREAM pour le projet « Ilot de la poste » ne semble pas avoir respecté les procédures administratives légales.
La mairie a mis plus de 2 mois (délai légal) pour communiquer des documents qui n’ont pas permis de répondre à cette question.
L’ASEOR a donc déposé le 5 mars 2020 auprès du Tribunal Administratif de Versailles un recours contre ce protocole apparemment illégal.
Dans les réponses au questionnaire pour les élections que nous vous avons diffusé, deux candidats s’étaient engagés à nous fournir des commentaires complémentaires le lundi 2 mars.
Nous avons reçu ceux de M. Péral, que vous pouvez consulter en cliquant ici.
Par contre nous n’avons rien eu de M. Ros.

L’ASEOR est une association créée en janvier 1973 qui a pour but d’étudier et de défendre les intérêts des Orcéens dans le domaine de l’environnement et de l’urbanisme. Elle considère qu’il est normal qu’une cité, sous peine de mettre en cause sa pérennité, évolue.

Elle demande que cette évolution tienne compte :
- des caractéristiques du cadre de vie auquel les Orcéens sont attachés ;
- de la nécessité de l’améliorer en diminuant les nuisances de toute origine ;
- de l’identité de chaque quartier ;
- du respect de la propriété de chacun ;
- de l’avis de tous, après une large consultation, dans un esprit de réelle concertation et coopération tels que demandés dans la « Charte de bonne gestion » jointe au questionnaire.

Comme pour chaque élection municipale, l’ASEOR a adressé à tous les candidats un questionnaire basé sur ces principes avec la « Charte de bonne gestion » adoptée lors de l’Assemblée Générale de janvier 2020. Cliquez ici pour trouver leurs réponses sans aucun commentaire de l’ASEOR ainsi que celles des élections précédentes pour ceux qui se représentent.

Depuis plusieurs mois, la promenade aménagée le long de l’Yvette entre l’échangeur de la route N118 et la maison de cure de l’Yvette a été transformée en piste cyclable.

Cette promenade emprunte l’itinéraire d’un chemin de grande randonnée GR655 (un des chemins du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle) ainsi que celui du chemin Charles Péguy fréquemment utilisé par les randonneurs.

En cas d’accident entre cycliste et piéton, qui est responsable ?

Comparez  les informations ci-jointes données dans le bulletin municipal de décembre 2019 et celles obtenues par l’ASEOR auprès de l’Etablissement public d’Aménagement Paris Saclay (EPAPS) en charge de l’aménagement.

Qu’en pensez vous ?