En synthèse : monsieur Ros a adressé un courrier à l’Aseor dans lequel il fait mention de propos qui auraient été tenus lors de la dernière assemblée générale (AG) de l’Aseor. L’Aseor, en la personne de son président, lui répond.

Remettons les choses dans leur contexte : l’Aseor est une association apolitique (ses membres sont de toutes sensibilités politiques) et indépendante (elle ne dépend d’aucune autre structure et ne perçoit aucune subvention).

Les récents projets de la municipalité en matière d’urbanisme, suscitent bien entendu de nombreux débats au sein de la commune. L’Aseor n’y échappe pas car de nombreux membres voient en ces projets, une dégradation catastrophique de notre qualité de vie.

Monsieur Ros s’est plaint, dans une lettre datée du 8 février 2011, des débats internes qui se déroulent au sein d’une association indépendante et qui lui ont été rapportés par des tiers.

L’Aseor répond (courrier de l’Aseor du 26 février 2011) au maire et lui rappelle qu’il est un élu du peuple – et comme tel, à son service – et non pas un censeur de la pensée unique.

, , ,
Trackback

no comment untill now

Add your comment now