Dans le cadre des prochaines élections municipales, les Orcéens ont reçu un magnifique document en A2 et en couleur faisant le bilan des actions de l’équipe sortante durant son mandat.

Nous avions été étonnés de ne rien trouver concernant l’urbanisme.

Cet oubli  vient d’être réparé dans un nouveau tract mais reste incomplet.

Le bilan est très positif selon M. Ros, nous ne pouvons pas le passer sous silence…

L’ASEOR, malgré son désir de rester en dehors du combat politique, se doit d’informer les Orcéens sur les principaux projets sur Orsay et ses environs en cours ou programmés.

Par avance, nous vous demandons de nous excuser pour les oublis dans cette énumération.

→ Remplacement du POS existant par un PLU

Malgré les affirmations de l’équipe en place, dans son dernier tract de campagne :

  • La suppression – pourtant non obligatoire – du COS (Coefficient d’Occupation des Sols)  qui limitait les surfaces construites par rapport à la surface du terrain, permet ainsi une densification illimitée.
  • Les règles de hauteur et d’emprises au sol existaient déjà dans le POS. Elles étaient même plus contraignantes.
  • Les permis de construire comportent toujours des plans d’aménagements intérieurs ; seule la visite de conformité a été supprimée.

→ Les projets réalisés, en cours de réalisation ou programmés :

  • Les tennis couverts de Mondétour,
  • Deux immeubles de 8 ET 9 logements respectivement à Mondétour
  • Le Résidence des 8 arpents (69 logements) à coté du viaduc,
  • Rue Maginot (Centre), l’interdiction de démolir actuelle n’étant que très provisoire, la construction de 4 logements devrait prochainement reprendre,
  • La construction d’un immeuble de 4 appartements considérée comme l’extension d’un petit pavillon rue Serpent à côté du gymnase Blondin
  • Au Guichet, le Projet Elégance (91 logements familiaux + 131 logements pour étudiants),
    NB : Le PLU autorisant des balcons au dessus de la voie publique, les habitants du Guichet auront la possibilité de douches gratuites en passant dessous. Les trous d’évacuation sont d’ailleurs très visibles de la rue. Merci les services techniques !
  • Les 117 logements pour étudiants à Sainte Suzanne, avec un parking pour 5 chambres
  • L’extension de la Maison Tati,
  • Le gymnase du Guichet,
  • Le Centre ville dont les maisons sont en cours d’acquisition par l’EPFIF ; l’opération devant démarrer sans doute après les élections. Il est prévu plus de 200 logements dont 50% sociaux. Un des dangers de ce projet est la période des travaux qui va perturber l’activité commerciale du Centre ville au risque de la faire disparaître définitivement.

Quel est donc l’intérêt d’une telle opération?

  • Le Conservatoire de Musique à l’Entrée de l’Université, dans le cadre du projet « CDT Sud » du plateau de Saclay,
  • Etc.

→ Autres possibilités de projets :

  • La Maison de Pierre De Gennes et le terrain voisin, pour lesquels un premier permis de construire aurait déjà été déposé,
  • Corbeville (bordure du plateau de Saclay), à l’ancien emplacement de Thalès,
  • Le terrain Vigouroux (à coté de l’hôpital) où un avis de démolition est affiché depuis longtemps,
  • Etc.

Sans oublier les 54 projets du CDT (Contrat de Développement du Territoire) du Sud du Plateau de Saclay, pour lesquels le Maire d’Orsay a donné son accord à l’Etat le 2 septembre 2013, et dont un grand nombre ont une incidence directe  sur la commune.

En effet, dans le périmètre de l’Opération d’Intérêt National (OIN) du plateau de Saclay, le CDT prévoit la construction annuelle de 5.300 à 6.700 logements familiaux et 700 à 1.300 logements pour étudiants sur les 49 communes.

Des projets sont déjà finalisés :

Le quartier de Polytechnique : environ 10.000 habitants avec pour la ZAC 2.500 logements familiaux et 2.600 logements étudiants et pour le quartier Camille Claudel 1.500 logements familiaux et 500 logements étudiants. Les liaisons de ce quartier avec la vallée – en particulier avec les gares du RER B – se feront en grande partie par le quartier de la Troche.

Le quartier du Moulon : 2.000 logements familiaux sur la partie Giffoise et 2.600 logements étudiants. Pour Orsay, la situation est pire : 900 logements étudiants et des équipements universitaires non assujettis aux taxes mais qui dont les infrastructures seront à la charge des Orcéens.

Corbeville : pas de projet bien défini… On parle de 1.500 logements familiaux et 500 à 1.000 logements d’étudiants, d’un nouvel hôpital et aussi d’un lycée international.

Le Campus vallée (Fac) pour lequel nous avons peu d’informations, si ce n’est la libération d’un certain nombre de bâtiments du côté d’Orsay. Que deviendront-ils ?

-  Etc.

En somme une grande activité et beaucoup de projets déjà engagés.

Que va devenir Orsay ?

Qu’en pensez-vous ?

Trackback

only 1 comment untill now

  1. el azimani @ 2014-02-23 15:05

    Bonjour Mesdames, Messieurs,

    Le projet d’immeuble de plus de 50 logements situé au 6 et 8 rue de Versailles démarrerait-il juste au lendemain des élections que cela ne me surprendrait pas.Les terrains sont propriété de Marignan Immobilier.
    Une pelleteuse est entré en action pour les dernières études de sol le 13 janvier dernier.
    Marignan Immobilier en serait à son 3ème projet de permis de construire.
    En tant que voisine du projet, j’ai pu en voir les plans et en discuter avec Mr Eymard et Mr Danet du service de l’ l’urbanisme il y a déjà plusieurs mois.
    Il est prévu deux niveaux de parkings enterrés dans une zone particulièrement concernée par les risques de mouvements de terrain (quand on sait que l’Essonne est le 4ème département le plus touché par l’aléa retrait gonflement des argiles, que le terrain reçoit les eaux qui ruissellent du plateau sur deux pentes qui se rejoignent juste en amont de la plus grande réserve d’eau européenne,que la voie d’accès se fera au niveau de la circulation des Bus (rue Louise Weiss),on ressent ce projet comme particulièrement compliqué.
    Le service du développement durable de la commune répond ne pas être en mesure de se prononcer sur ce qui concerne le sous sol du terrain.
    J’ai donc saisi le ministère du développement durable qui a transmis mon dossier au préfet de l’Essonne.
    La DDT n’ aurait le droit de se prononcer sur le projet que si le préfet lui en fait la demande; en effet les terrains étant juste en bordure de l’OIN mais pas à l’intérieur de l’OIN, seule la mairie serait habilitée à se prononcer sur le permis de construire et ne se prononcerait que sur sa conformité avec le PLU sans autre considération,SIC.
    Le BRGM a rédigé des rapports (d’accès public) très clairs pour que notre commune puisse établir un PPR sur ce risque avec l’avis de la population.
    En tant qu’habitante du 10 rue de Versailles, ma meulière qui a un siècle risque fort de souffrir de l’assèchement du terrain requis pour la réalisation de cet immeuble prévu en mitoyenneté par le PLU.
    Une fois mon pavillon fissuré,il ne pourra qu’être vendu aux promoteurs pour un nouvel immeuble.

    Les anciens avaient une sagesse que nous n’avons plus.Ils ne bâtissaient pas au hasard, ils ont construit en évitant le trajet de l’eau ; ce que ce
    projet ignore en prévoyant 80 % de bâti sur 12 mètres de hauteur d’un seul tenant avec ses parkings en sous sol.

    De nos jours, assurances et procés ont remplacé sagesse et respect.

    Si vous voulez vérifier mes paroles voici les coordonnées de Mme HAMON Valérie au 01 49 64 15 15 responsable du programme chez Marignan immobilier.

    Elle est passée récemment sur le terrain, mais je ne peux plus la joindre du tout…Je suppose que fin juin-début juillet les choses seront très claires.

Add your comment now