L’enquête publique sur l’expropriation du magasin d’alimentation Grand Frais vient de commencer aujourd’hui. L’ASEOR attire l’attention de toute la population sur sa durée bien plus courte qu’habituellement. Vous n’avez que jusqu’au 17 octobre 2016 pour vous exprimer. Vous pouvez le faire à la mairie d’Orsay, aux horaires d’ouverture :

Le lundi, mardi, mercredi et vendredi : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30, le jeudi de 13h30 à 18h et le samedi de 9h à 12h.

Le commissaire enquêteur recevra le public le samedi 1er octobre de 9h à 12h, le mardi 11 octobre de 14h à 17h et le lundi 17 octobre de 9h à 12h.

Vous pouvez également lui faire parvenir vos remarques par courrier (voir la fin de ce message). Il n’est pas prévu la possibilité de donner un avis par internet et il n’y a pas de double du dossier d’enquête publique en mairie annexe de Mondétour.

Ce sera la seule opportunité de s’exprimer sur la construction d’un immeuble de 200 logements en lieu et place de Grand Frais. Pour la municipalité, la décision est déjà prise. Cette enquête publique est une étape légalement obligatoire, réalisée à minima et de façon précipitée, dans la procédure d’expropriation de ce qui n’est pas « une friche commerciale », mais bel et bien un magasin d’alimentation sur le point d’ouvrir. Seule la Préfète de l’Essonne peut, au regard du résultat de l’enquête publique, décider de ne pas laisser se poursuivre cette procédure d’expropriation.

Mondétour, comme le reste d’Orsay, voit se multiplier les projets d’immeubles dans les quartiers pavillonnaires. Par exemple, un immeuble est actuellement en construction dans l’étroite rue de Bellevue et la chapelle de Mondétour devrait être bientôt démolie pour laisser place à un immeuble de logements sociaux.

Celui qui prendrait la place de Grand Frais se distingue particulièrement : par son ampleur, par le fait qu’il est initié par l’équipe municipale, par la nécessité d’exproprier un propriétaire privé et par le fait qu’il est situé en dehors des « pôles de centralité » où devraient se limiter les projets d’immeubles selon le PLU actuel.

Nous pouvons nous interroger sur certains arguments de la mairie : la notion d’ « entrée de ville » n’existait pas jusqu’à présent, et n’avait jamais été décrite comme « stratégique ». Cela veut-il dire que les terrains situés à chaque entrée de ville sont tous susceptibles à terme de procédures d’expropriation pour y construire des immeubles ?

Par ailleurs, sur la question des flux de trafics supplémentaires évoquée par le maire d’Orsay, l’ouverture de Grand Frais ne crée pas de nouvelles places de stationnement  par rapport au magasin Fly qui occupait auparavant les lieux. En revanche, un immeuble de cette taille nécessiterait entre 300 et 400 places, soit au moins 5 fois plus, et ce, sans compter le trafic généré par les autres logements créés sur l’espace gagné dans les ateliers municipaux et les équipements sportifs (non inclus dans le périmètre de cette enquête).

Par contre, le manque de commerces de bouche sur Mondétour force de nombreux habitants à prendre leur voiture pour aller dans les villes voisines pour s’approvisionner. Ils sont nombreux à espérer l’ouverture rapide de ce magasin accessible à pied pour éviter cette circulation dense.

Voilà pourquoi il est important de participer à cette enquête publique organisée par la préfecture, faute de consultation organisée par la mairie sur le bien fondé son choix. L’expérience nous a appris que la concertation promise pour la suite ne portera que sur des détails ne changeant jamais les décisions prises au départ.

Attention

Depuis plus de 40 ans l’ASEOR participe à toutes les enquêtes publiques à Orsay. L’expérience a montré que pour la majorité des commissaires enquêteurs une pétition correspond à un avis unique. Ils ne tiennent absolument pas compte du nombre de signataires. Il faut donc donner un avis individuel.

Pour ceux qui ne peuvent pas aller en mairie l’arrêté d’enquête autorise à faire ses observations par courrier adressé au commissaire enquêteur :

Monsieur Joseph ABIAD

Commissaire enquêteur

Mairie d’Orsay

2 place du Général Leclerc

91400 Orsay

Objet : Enquête préalable à la déclaration d utilité publique et à la cessibilité des terrains nécessaires à l’opération et aménagement mixte sur le secteur dit de la Cyprenne

Ne pas oublier de mettre votre nom et de signer.

Vous pouvez aussi donner votre avis à un ami qui l’agrafera dans le cahier d’enquête en mairie.

Trackback

no comment untill now

Add your comment now