Nous avions appris en juillet l’abandon par le promoteur Linkcity du projet du Libernon. Considérant que la poursuite de son recours ne présentait plus aucun intérêt, l’ASEOR a alors déclaré au tribunal Administratif se désister de ce recours. Le 7 septembre dernier, le tribunal administratif de Versailles, après avoir pris acte de ce désistement, a également condamné Linkcity à indemniser l’ASEOR au titre des frais de justice engagés pour son recours contre ce projet.

L’ASEOR continue à lutter pour la préservation du cadre de vie d’Orsay.

Trackback

no comment untill now

Add your comment now