Le RER B est saturé. Si des aménagements sur les voies et des rames plus capacitaires sont prévus à moyen terme, l’ASEOR craint que cela ne suffise pas à améliorer durablement les conditions de transports sur cette ligne, alors que le trafic ne cesse d’augmenter fortement d’année en année. Les nombreuses constructions sur le plateau de Saclay ainsi que dans les autres villes autour de la partie sud de la ligne génèrent un nombre forcément grandissant d’usagers.

Dès lors, l’ASEOR souhaite qu’une solution structurelle soit trouvée pour augmenter  le nombre de trains sur la branche Bourg-la-Reine – Saint Rémy les Chevreuse, aujourd’hui limité. Cette solution est le prolongement de la ligne 4 du métro parisien vers Robinson, en reprenant les voies du RER B à partir de Bourg-la-Reine.

L’ASEOR a rédigé un document que vous pouvez lire en cliquant ici pour mieux comprendre cette proposition. C’est évidemment une solution qui prendra du temps pour être appliquée, mais c’est la raison pour laquelle il faut commencer au plus tôt à se mobiliser pour qu’elle soit reprise par tous les pouvoirs publics : municipalités, communautés d’agglomération, départements, région, État et l’autorité organisatrice des transports, Ile-de-France Mobilités.

Trackback

no comment untill now

Add your comment now