La commune d’Orsay a récemment produit deux arrêtés :

  • N° VO19-163 du 14 novembre : Réglementation provisoire d’interdiction de circulation et de stationnement rue de la Troche.
  • N° 19-177 du 25 octobre ordonnant la fermeture totale de la rue de la Troche à Orsay à la circulation routière.

« Considérant le risque d’effondrement de la colline située au dessus du mur 25 rue de la Troche, non seulement sur le trottoir mais également sur la chaussée et qu’il y a urgence à prescrire les mesures provisoires de sauvegarde de la sécurité publique ».

Quel est l’intérêt de ce mur de soutènement ?

Certainement clore une propriété privée, mais sans cet aménagement, comment la commune (ou l’autorité compétente) pourrait-elle assurer sa mission de service public ?

Ce mur bordant une voie publique a donc une double fonction : la délimitation et le maintien des terres d’une parcelle privée et garantir la sécurité de la circulation des piétons et des véhicules.

Ce mur, indispensable pour assurer la sécurité sur la voie publique, devrait sans aucun doute être qualifié d’accessoire indissociable de la voie publique.

N’oublions pas aussi qu’il existe sur ce flanc de vallée de nombreuses nappes souterraines venant du plateau. Depuis des années les associations dont l’ASEOR ont attiré l’attention des pouvoirs publics sur les risques encourus par la destruction de l’équilibre hydrauliques du plateau de Saclay avec les aménagements en cours…

Ne doit-on pas poser la question si l’on veut éviter d’autres sinistres dans ce quartier d’Orsay ?

Raison de plus pour que ce sinistre soit mis à la charge de l’autorité compétente.

Qu’en pensez-vous ?

Trackback

no comment untill now

Add your comment now