Le protocole signé le 12 décembre 2019 entre l’EPFIF, la ville d’Orsay et la société DREAM pour le projet « Ilot de la poste » ne semble pas avoir respecté les procédures administratives légales.
La mairie a mis plus de 2 mois (délai légal) pour communiquer des documents qui n’ont pas permis de répondre à cette question.
L’ASEOR a donc déposé le 5 mars 2020 auprès du Tribunal Administratif de Versailles un recours contre ce protocole apparemment illégal.
Trackback

no comment untill now

Add your comment now