Le mur de la rue de la Troche

La commune d’Orsay a récemment produit deux arrêtés :

  • N° VO19-163 du 14 novembre : Réglementation provisoire d’interdiction de circulation et de stationnement rue de la Troche.
  • N° 19-177 du 25 octobre ordonnant la fermeture totale de la rue de la Troche à Orsay à la circulation routière.

« Considérant le risque d’effondrement de la colline située au dessus du mur 25 rue de la Troche, non seulement sur le trottoir mais également sur la chaussée et qu’il y a urgence à prescrire les mesures provisoires de sauvegarde de la sécurité publique ».

Quel est l’intérêt de ce mur de soutènement ?

Certainement clore une propriété privée, mais sans cet aménagement, comment la commune (ou l’autorité compétente) pourrait-elle assurer sa mission de service public ?

Ce mur bordant une voie publique a donc une double fonction : la délimitation et le maintien des terres d’une parcelle privée et garantir la sécurité de la circulation des piétons et des véhicules.

Ce mur, indispensable pour assurer la sécurité sur la voie publique, devrait sans aucun doute être qualifié d’accessoire indissociable de la voie publique.

N’oublions pas aussi qu’il existe sur ce flanc de vallée de nombreuses nappes souterraines venant du plateau. Depuis des années les associations dont l’ASEOR ont attiré l’attention des pouvoirs publics sur les risques encourus par la destruction de l’équilibre hydrauliques du plateau de Saclay avec les aménagements en cours…

Ne doit-on pas poser la question si l’on veut éviter d’autres sinistres dans ce quartier d’Orsay ?

Raison de plus pour que ce sinistre soit mis à la charge de l’autorité compétente.

Qu’en pensez-vous ?

Les consignes pour la sécurité

Dans le cadre de l’amélioration de la qualité de l’environnement à Orsay,

l’ASEOR vous transmet les recommandations de la police concernant la sécurité de vos biens et personnes.

Mesdames et Messieurs,

En cette période de fin d’année, nous vous demandons d’être particulièrement vigilant !

Nous vous demandons de bien être attentif à ce qui vous entoure au quotidien, certains signes extérieurs peuvent être du repérage :

  • Des croix sur les boites à lettres, pensez à faire récupérer le courrier par un voisin,
  • Des cannettes posées sur les murets,
  • Des enjoliveurs posés devant les portes et portails,
  • Des objets posés devant les portes d’entrée des propriétés, sur les paillassons ou glissés sous les portes…
  • Rentrez vos échelles ! Ne laissez pas de matériel pouvant aider à commettre une effraction !!
  • Rapprochez-vous de vos voisins, personnes sensibles, isolées…
  • Un individu qui rode et que vous ne connaissez pas,
  • La vente des calendriers à domicile,

Tout ce qui peut vous paraitre anormal…

Pensez en cas d’absence prolongée, à signaler votre départ auprès de notre service : opération OTV !!

Si tel était le cas, signalez les faits auprès de la Police municipale ou commissariat!

Pour toute urgence, contactez le 17 et pensez à votre fiche « Réflexe » avant d’appeler!!!!

Brigadier Chef Principal Sylvain MAGNIN

Référent Police CLSPD

Référent Police Participation Citoyenne

Police Municipale d’Orsay

Tel : 01.60.92.12.56

De l’amiante par terre

Depuis plusieurs jours, les Orcéens peuvent voir sur le trottoir à l’angle de la rue Aristide Briand et de la rue du pont de pierre la présence d’un sac repéré « Amiante » protégé par des barrières métalliques.

(Cliquez sur la photo pour une image plus grande)

L’espace public est-il ainsi en train de devenir une décharge sauvage ?

L’amiante est un déchet dangereux soumis à réglementation.

Cet acte d’incivilité risque d’empoisonner toute personne curieuse de ce dépôt.

S’il s’agissait d’une voiture, elle aurait déjà été verbalisée si ce n’est envoyée en fourrière.

Qu’en pensez-vous ?

Par décision préfectorale, l’enquête publique sur Corbeville a été prolongée.

L’Aseor le réclamait depuis plusieurs mois.

Une enquête publique se déroule jusqu’au 22 mai sur le réaménagement de l’échangeur de Corbeville. Le dossier est consultable en mairie (Orsay, Saclay ou Gif-sur-Yvette), ainsi qu’à http://www.essonne.gouv.fr/Publications/Enquetespubliques/Amenagement-et-urbanisme

Il s’agit de se prononcer :

* sur la zone « Déclarée d’Utilité Publique » (DUP) très imprécisément délimitée sur les plans proposés. Cela permettra l’expropriation des zones utiles au projet chez les particuliers (impasse des Mûriers et rue de Versailles).

*sur les modifications des éléments des PLU existants des communes pour rendre possible les travaux.

L’ensemble des pièces de ce document date d’un an et le projet de l’échangeur a depuis évolué sans modifier le périmètre de la DUP. En particulier, le raccordement de la rigole de Corbeville serait réalisé.

L’ASEOR a rencontré le Commissaire enquêteur dés le premier jour de l’enquête et lui a posé ces premières questions :

Questions Générales :

-          D’où viennent les gens qui travaillent sur le plateau de Saclay ?

-          Suivant d’où l’on vient, il y a quatre accès au plateau : Le Christ de Saclay, les carrefours de Corbeville, et de Saint Aubin et le rond point sur le RD36 à la hauteur de Polytechnique.
Avant d’étudier tout aménagement à Corbeville, nous aurions aimé connaître les relevés de trafics actuels et futurs prévus pour ces quatre accès.

-          A la page 5/13 du « mémoire complémentaire en réponse à l’avis de l’autorité environnementale », il est fait mention d’une modélisation pour le trafic. Où est elle ?

-          Nous n’avons toujours pas de réponse (cf lettres ASEOR)

-          Qu’en est-il du rétablissement de la continuité de la rigole de Corbeville ?

-          Dans les années 2000 a été projeté un programme de restructuration du réseau des rigoles pour réalimenter le château de Versailles. Ce réseau est indispensable pour l’assainissement du plateau de Saclay. (cf : Etude Globale sur la Gestion des Eaux du Plateau de Saclay)
La continuité de la rigole de Corbevlle était assurée par une canalisation sur l’ouvrage actuel. Avec les modifications proposées cela semble ne plus être possible (problème de niveau). Nous n’avions toujours pas de réponse avant cette enquête.

-          Si le raccordement n’est pas réalisé c’est la vallée de l’Yvette qui recevra toutes les eaux donc la ville d’Orsay. Il y a déjà eu des inondations avenue de Versailles.

-          Nous posons encore la question car la solution proposée nécessite quelques explications complémentaires, une simple coupe sur un ouvrage d’art ne suffit pas

Questions concernant le projet lui-même

Pourquoi remplacer les circulations circulaires par des angles droits à feux ?

La question que nous nous posons est de savoir comment les bus et les poids lourd vont pouvoir tourner sans encombrer l’ensemble du carrefour. De nombreux bus sont à prévoir pour amener ou ramener les passagers à la Gare du Guichet station de RER B.

Peut-on nous expliquer l’amélioration apportée pour la fluidité de la circulation ?

Pourquoi déplacer le pont existant ?

Le cluster relie deux ensembles la ZAC de Polytechnique et la ZAC de Moulon. Ces deux zones, quoique moins importantes, existaient déjà et fonctionnaient. A priori aucune nouvelle contrainte technique n’ait apparue qui justifie ce changement.

Pourquoi une telle dépense, l’ouvrage datant des années 1970 est de conception moderne et ne présente aucun risque.

Nous avons besoin de comprendre.

La réalisation du projet

De nombreux projets d’aménagements de carrefours : Christ de Saclay, Ring de la Folie Bessin, Mondétour sont en cours ou programmés.

Vont-ils être réalisés en même temps ? Quelle est la programmation d’ensemble?

Quelques détails sur le projet

-          Insuffisances des coupes transversales permettant de voir les incidences du projet localement,

-          Devenir de l’avenue de Versailles qui est la seule voie de liaison entre le plateau et la Gare RER B du Guichet ( seule gare d’accès direct au plateau),

-          Combien y aura-t-il en final de ponts traversant la RN 118 ?

-          Insertion de la zone de la DUP sur le plan cadastral.

-          Que devient le projet de site propre pour les bus sur la RN 118 ?

-          ETC

Besoin d’informations supplémentaires : transmettez vos demandes à l’adresse de l’ASEOR : aseor91@gmail.com