Dans les réponses au questionnaire pour les élections que nous vous avons diffusé, deux candidats s’étaient engagés à nous fournir des commentaires complémentaires le lundi 2 mars.
Nous avons reçu ceux de M. Péral, que vous pouvez consulter en cliquant ici.
Par contre nous n’avons rien eu de M. Ros.

L’ASEOR est une association créée en janvier 1973 qui a pour but d’étudier et de défendre les intérêts des Orcéens dans le domaine de l’environnement et de l’urbanisme. Elle considère qu’il est normal qu’une cité, sous peine de mettre en cause sa pérennité, évolue.

Elle demande que cette évolution tienne compte :
- des caractéristiques du cadre de vie auquel les Orcéens sont attachés ;
- de la nécessité de l’améliorer en diminuant les nuisances de toute origine ;
- de l’identité de chaque quartier ;
- du respect de la propriété de chacun ;
- de l’avis de tous, après une large consultation, dans un esprit de réelle concertation et coopération tels que demandés dans la « Charte de bonne gestion » jointe au questionnaire.

Comme pour chaque élection municipale, l’ASEOR a adressé à tous les candidats un questionnaire basé sur ces principes avec la « Charte de bonne gestion » adoptée lors de l’Assemblée Générale de janvier 2020. Cliquez ici pour trouver leurs réponses sans aucun commentaire de l’ASEOR ainsi que celles des élections précédentes pour ceux qui se représentent.

L’ASEOR a interrogé à plusieurs reprises Monsieur le Maire sur des questions concernant l’urbanisme et le développement d’Orsay, but de notre association.

Malgré la communication de ces demandes (voir le courrier de rappel en cliquant ici) aux membres élus de la commune, nous n’avons toujours pas obtenu de réponse.

Peut être pouvez-vous nous aider à obtenir des réponses à ces questions qui intéressent tous les Orcéens ?

Au mois de mars 2020 auront lieu les élections municipales.

Comme à chaque fois l’ASEOR  interroge les candidats.

Nous avons besoin de connaitre votre avis et vos suggestions concernant  en particulier les rubriques suivantes :

  1. Entretien des espaces public  = Voiries, trottoirs, chemins et parcs…
  2. Circulations  = Signalisation, marquage au sol, vitesse, ralentisseur, remarque sur la circulation de véhicules dont les dimensions et le poids ne sont pas compatibles avec la voirie…
  3. Occupation abusive de l’espaces public  = Stationnement, poubelles, débordement de haies privées…
  4. Nuisances  =  Pollution : privilégier les circulations douces (vélos, transports en commun sans ou à faible émission de carbone : véhicules à gaz, électriques). Bruit : lutter contre les nuisances aériennes, remplacer les engins très bruyants de nettoyage des rues et les souffleurs de détritus et de feuilles qu’il faut ensuite aspirer. Pourquoi ne pas revenir, en partie, au bon balai…
  5. Vigilance sur la sécurité et la propreté qui sont la conséquence directe de la densification anormale des constructions… (Exemple : le quartier des planches au Guichet)
  6. Biodiversité : conserver  dans tous les secteurs de la ville des espaces de biodiversité, soit en conservant ceux qui existent déjà (arbres et arbustes le long des rues et boulevards) soit en en créant de nouveaux quand les secteurs sont trop bétonnés. Il est regrettable qu’aujourd’hui, les constructions nouvelles (comme La Clarté Dieu) soient construites en bord de trottoir, sans aucun espace de verdure sur le devant.
  7. Transparence : Il faut donner  plus de vision à court et moyen terme aux habitants d’Orsay sur le devenir de l’ensemble de la commune, à travers l’urbanisme, la voirie, le nombre d’habitants, les écoles, les organismes de santé (nous allons perdre 50 % de nos médecins d’ici 10 ans), les maisons de retraites…  Une solution simple et non couteuse : faire paraître dans le bulletin mensuel de la ville, au moins une fois par an,  les constructions en cours et à venir sur un plan explicite, faire un point sur le nombre d’habitants, etc.
  8. En cas de nouveau PLU, faire participer le plus possible la population et les représentants des associations agréées.
  9. Redynamiser le marché (changement d’horaires, de jour ?…) et faciliter l’installation des commerçants dans tous les quartiers (Centre, Mondétour, Le Guichet).
  10. Conseils de quartier : redonner la gouvernance aux habitants.
  11. Autres

Vous pouvez nous donner  des exemples à  l’appui de  vos suggestions et commentaires en nous précisant la rubrique et le lieu.

Le Tribunal Administratif de Versailles donne raison à l’ASEOR, en exigeant de la commune d’Orsay la révision de son PLU, dans un délai de 12 mois à compter du 4 Novembre 2019, pour rectifier les irrégularités dont les principales sont : Les capacités de stationnement et les requalifications en zone AUG des parcelles du boulevard Dubreuil, du site de l’hôpital et de l’entrée de ville sur Mondétour.