Nous avions appris en juillet l’abandon par le promoteur Linkcity du projet du Libernon. Considérant que la poursuite de son recours ne présentait plus aucun intérêt, l’ASEOR a alors déclaré au tribunal Administratif se désister de ce recours. Le 7 septembre dernier, le tribunal administratif de Versailles, après avoir pris acte de ce désistement, a également condamné Linkcity à indemniser l’ASEOR au titre des frais de justice engagés pour son recours contre ce projet.

L’ASEOR continue à lutter pour la préservation du cadre de vie d’Orsay.

Beaucoup parmi vous ont connu Baptiste Danel en charge de l’urbanisme qui était le responsable à Orsay du Pôle Aménagement durable et prospective territoriale.

Il intervenait avec Monsieur le Maire ou son Adjoint à l’Urbanisme lors des réunions de quartiers ou publique sur la révision du PLU.

Nous venons d’apprendre qu’il avait intégré le groupe ALTEREA COGEDIM comme directeur du développement.

ALTEREA COGEDIM : DÉVELOPPEUR IMMOBILIER DES TERRITOIRES

Fondé en 1994, Alterea Cogedim est aujourd’hui le seul groupe en France opérant sur l’ensemble des activités du secteur immobilier : commerce, logement et bureau.

A vous d’apprécier cette belle évolution de carrière

Lors des dernières concertations en 2016 un concours d’architectes devait être lancé dont les résultats seraient présentés pour avis aux Orcéens fin 2017.

Nous sommes en 2018 et nous n’avons toujours connaissance d’aucun projet.

Nous venons d’être informés que les conseils de quartier seraient reportés au mois d’avril. La raison évoquée est de permettre à la Municipalité de prendre des décisions concernant, entre autre, le Centre ville.

Où s’arrête la concertation pour nos élus ?
Les Orcéens auront-ils la possibilité de donner un avis pour le Centre ville?
Ils peuvent s’inquiéter s’ils se réfèrent aux derniers permis de construire délivrés.
Qu’en pensez-vous ?

Il est toujours utile d’assister aux séances du Conseil municipal qui sont publiques.
Lors du Conseil Municipal du 26 septembre 2017 nous avons noté deux décisions qui concernent le devenir d’Orsay :

1. Deux nouvelles conventions d’intervention foncière avec l’EPFIF (Etablissement Public Foncier de l’Ile de France)
L’une concerne le quartier du Moulon, l’autre les 3 zones du Centre ville.
Il ne s’agit pas d’avenant aux conventions existantes mais de nouvelles conventions.

2. Les périmètres de veille foncière
Ces périmètres de veille foncière des secteurs d’urbanisation future sont apparus dans le dernier PLU (avec les zones AUg) et ont ensuite été introduits dans les conventions avec l’EPFIF.
Ils concernent en particulier

  • Le Guichet Nord (13 Ha)
  • Le Boulevard Dubreuil prolongé (0,6 Ha)
  • L’Ilot de la poste

Au cours de ce conseil la Municipalité en a profité pour extraire des parcelles du périmètre de veille foncière du Moulon (3 parcelles du côté de la gendarmerie et le bâtiment de l’ATO).
Le motif évoqué :
« En effet aucun de ces propriétaires n’a fait état de son intention de céder son bien, leur classement spécifique en veille foncière n’a de ce fait aucune justification. ».

A-t-on demandé leur avis aux habitants des 3 autres zones ?
Maintenant ils savent ce qui leur reste à faire pour ne plus être dans une zone de veille foncière.

Qu’en pensez-vous ?

La révision du PLU a été approuvée par le conseil municipal d’Orsay le 28 mars 2017. Nous contestons sa validité.

La concertation prévue n’a pas été respectée. Les réunions publiques ont bien eu lieu, mais au cours de ces dernières toutes les informations n’ont pas été données aux Orcéens.

En effet les deux premières réserves du commissaire enquêteur concernant les cœurs d’ilots et le patrimoine à protéger sont la preuve que la majorité des Orcéens n’avaient pas été bien informés. Les demandes faites par le commissaire enquêteur à la suite de l’enquête publique n’ont d’ailleurs pas été toutes satisfaites. Un très grand nombre d’Orcéens sont pénalisés par ce PLU, la plupart l’ignorant encore actuellement.

C’est pourquoi nous souhaitons faire un recours au tribunal de Versailles pour obtenir l’annulation de ce PLU. Pour cela, nous avons besoins de votre aide financière pour payer l’avocat qui nous épaulera dans ce combat. Vous pouvez le faire via la page suivante :

https://www.helloasso.com/associations/aseor/collectes/aidez-nous-a-preserver-l-environnement-que-vous-avez-choisi-a-orsay

Pour ceux qui préfèrent envoyer un chèque ils peuvent l’adresser directement à :
ASEOR 24 Rue Christine 91400 ORSAY

Vous remerciant par avance quelle que soit votre participation.

Vous avez été nombreux à soutenir l’action des riverains contre le projet immobilier  « Linkcity » au Guichet qui menace leurs habitations et perturbe leur quartier.
L’ASEOR a engagé avec les riverains un recours gracieux pour demander l’annulation du permis de construire. Sans réponse de la part de la Municipalité, nous serons dans l’obligation de poursuivre auprès du tribunal administratif et de se faire assister d’un avocat.
Nous avons besoin de votre soutien financier pour mener cette bataille juridique. Vous pouvez le faire en participant au financement participatif mis en place par l’ASEOR, quelle que soit votre participation :
https://www.helloasso.com/associations/aseor/collectes/recours-projet-linkcity-orsay
Pour ceux qui préfèrent envoyer un chèque ils peuvent l’adresser directement à :
ASEOR 24 Rue Christine 91400 ORSAY

Vous remerciant par avance quelle que soit votre participation.

Le commissaire enquêteur a conditionné son avis favorable à la révision du  PLU à la levée de 7 réserves qu’il a formulées dans son rapport (disponible sur le site de la Mairie).
La Municipalité, ce dont nous nous réjouissons, a donc organisé une première réunion publique le 2 février au cours de laquelle les Orcéens concernés par les «cœurs d’ilots » et les catégories «  patrimoines remarquables et intéressants » ont pu s’exprimer.
Les résultats de ces discussions et les autres levées des réserves seront présentés lors d’une réunion publique le 7 mars à 20h30 à la salle Jacques Tati.
Le PLU prévu pour être voté initialement au Conseil Municipal de février le sera à celui de fin mars.
N’hésitez pas à réagir il est encore temps.
L’ASEOR est déjà intervenue et n’a pas encore reçue de  réponse.

Au Guichet un nouveau projet va détériorer le quartier, non seulement en perturbant l’environnement actuel mais aussi en mettant en péril les constructions voisines. Le projet est implanté dans une zone humide avec des eaux souterraines et la présence du ru du Libernon.
Les riverains avec l’ASEOR ont décidé de faire appel au soutien des Orcéens avec la pétition ci jointe que vous pouvez renvoyer, ou en la complétant sur Internet en cliquant sur ce lien.

Le rapport du commissaire enquêteur sur l’enquête publique du « Terrain de la Cyprenne » (visant à l’expropriation de Grand Frais à Mondétour pour construire 200 logements) est désormais disponible. Vous pouvez le télécharger en cliquant ici et ici.
Il a noté la très forte affluence du public nécessitant la mise en place de davantage de registres prévus, la courte durée de l’enquête et l’absence d’accès au dossier sur Internet au début de l’enquête. Il constate que 85% des observations se prononcent contre le projet de déclaration d’utilité publique, pour l’implantation de Grand Frais et donc contre son expropriation.
En conclusion, il ne donne pas d’avis favorable à l’expropriation de Grand Frais. Il recommande à la mairie de négocier avec Grand Frais pour que ses projets (services médicaux, logements…) se fassent aux côtés du commerce, quitte à en changer la taille. Il se montre favorable à l’acquisition des parcelles de voirie publique permettant le réaménagement du rond point de Mondétour (en lien avec celui du ring des Ulis). Et il ne se déclare favorable au projet uniquement si celui-ci permette à Grand Frais à s’installer sur les parcelles dont il est propriétaire. Le projet présenté par la municipalité dans le dossier d’enquête publique n’était donc plus possible en l’état si cet avis du commissaire enquêteur était suivi par la préfecture.
Il est à noter que le maire d’Orsay a annoncé publiquement renoncer à ce projet le jour où ce rapport a été reçu par la préfecture de l’Essonne.

L’enquête publique sur le nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU) d’Orsay se termine le 7 décembre 2016, ce mercredi. L’ASEOR encourage les Orcéens à donner leur avis dans les registres prévus en mairie. Voici l’avis qu’elle a déposé.

Si l’ASEOR se réjouit de plusieurs points permettant de corriger certaines des erreurs du PLU précédent, comme la création de zones patrimoniales, elle regrette néanmoins un manque de concertation, la faible prise en compte du risque d’inondation et le fait que la notion de « cœur d’îlot » ait été mal conçue.