N°10 -1er Trimestre 2001.

Infos Aseor n°10 en PDF

INFOS-ASEOR

  1. NOS NOUVEAUX INTERLOCUTEURS

Préambule :Nous avons attendu les résultats des élections Municipales et la désignation des nouveaux responsables et délégués pour vous en faire part .

L’équipe municipale :

A la suite des élections municipales du 11 mars 2001, l’équipe de Madame Marie Hélène AUBRY a subi quelques remaniements.

Nos nouveaux interlocuteurs sont :
Maire-adjoint chargé des Travaux, de l’Urbanisme et de l’Environnement:
M.Jean MONGUILLOT
Délégué Chargé des réseaux et de l’assainissement :
M. OHLMAN
Délégué chargé des transports et des relations avec les lotissements :
M. AUMETTRE

Nos représentants dans les différents syndicats :

Syndicat Intercommunal pour l’équipement des vallées de l’Yvette et de la Bièvre (SIEYB)
Titulaires Mme.AUBRY-M.M. MONTEL-AUMETTRE-OHLMAN
Suppléants M.M. ALESSIO-BRIAND-HOLLER-MONGUILLOT

Syndicat Intercommunal d’étude de l’Aménagement du Plateau de Saclay et des communes des Vallées de l’Yvette et de la Bièvre (SYB)
Titulaires Mme. AUBRY M.M.BRIAND-OHLMAN-
Suppléants M.M. HOLLER-MONTEL-AUMETTRE
Nouveau Président M. MARCHAND délégué de Verrières le Buisson et Président du SIAHVB(Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement Hydraulique de la Vallée de la Bièvre) remplace M. VILLEVY délégué de Villiers le Bâcle.

Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement Hydraulique de la vallée de l’Yvette (SIAHVY)
Titulaires -M.M. MONTEL-OHLMAN
Suppléants Mme.DENIS-M.AUMETTRE

Syndicat des ordures Ménagères (SIOM)
Titulaires Mme AUBRY-M. MONTEL
Suppléants M.M. OHLMAN-KASPARIAN

District Intercommunal du Plateau de Saclay (DIPS)
Titulaires Mme AUBRY-M. MONGUILLOT
Nouveau Président M. MERTIAN DE MULLER Maire et délégué de Buc remplace
M. TRIMBACH

2. PROJETS SUR ORSAY ET SES ENVIRONS

Les Enquêtes publiques. :
Commune de Villebon : « relative à une demande d’autorisation d’exploiter une installation classée pour la protection de l’Environnement » du 23 février au 24 mars 2001.Cette enquête concernait l’autorisation des activités de préparation et de conservation de produits d’origine végétale et animale des Etablissements AUCHAN à Villebon.

L’ASEOR a émis un avis défavorable considérant qu’il était inadmissible qu’une telle enquête soit faites après plus de 10 ans d’exploitation sans aucune explication et justification.
Communes d’Orsay et de Palaiseau : « relative à l’autorisation et à la déclaration d’intérêt général des travaux de curage et d’aménagement des berges du lac de Lozère, sur le territoire des communes d’ORSAY et de PALAISEAU » du 23 avril au 9 mai 2001 inclus.

Nous avons appris par la presse :
Moniteur du 12 janvier 2001

- La commune des Ulis lance un avis d’appel à la concurrence pour le choix d’un maitre d’œuvre relatif au démontage des cuves métalliques existantes et à la construction d’une nouvelle unité de, stockage de fioul lourd et de fioul domestique pour la centrale thermique du réseau de chaleur des Ulis et l’ensemble des raccordements à la chaufferie.

Réception des candidatures date limite le 22 janvier 2001 à 12h00

-Le Syndicat Intercommunal des ordures ménagères de la vallée de Chevreuse (SIOMCV) lance un avis d’appel public à la concurrence pour une mission de maitrise d’œuvre (mission « témoin » en infrastructure) pour les travaux suivants :

travaux préparatoires, terrassement, assainissement, chaussée, parking, soutènement, signalisation, travaux divers,

pour une surface d’environ 4500m² de voirie.date de réponse le 29 janvier 2001 à 12h00.

Attribution de marché

Restructuration de deux équipements culturels municipaux et aménagements annexes (Moniteur du 13/10/2000)

Maitre d’ouvrage Commune d’Orsay

Attributaires :

Sophie Meiffren, 75011 Paris : 179400 Frs. TTC

Martin Herbert, 92600 Asnières sur Seine : 179400 Frs.TTC

Dominique Deshouilière, 75011 Paris : 179400 Frs. TTC

Date d’envoi de l’avis : 22 décembre 2000.

Moniteur du 23 février 2001

Par décret N°2000-1294 du 26 décembre 2000 l’Etablissement public chargé de l’aménagement de la ville nouvelle d’Evry est dissous et ses droits et obligations sont transférés à l’agence foncière et technique de la région parisienne. (AFTRP)

3.REHABILITATION DU LAC DE LOZERE

Les travaux de réhabilitation du Lac de Lozère devaient commencer fin de l’année 2000, la Police de l’eau qui dépend de la DDE est intervenue pour la première fois en les arrêtant sous le prétexte que les procédures de la loi sur l’eau n’étaient pas respectées ce qui nous vaut une deuxième enquête publique et plus de six mois de retard. Les Associations dont l’ASEOR sont intervenues auprès du Préfet de l’Essonne pour s’insurger contre ce manque de coordination entre ses services dont les riverains subissent les conséquences.

4. LES IMPLANTATIONS SUR LE PLATEAU DE SACLAY

Les premiers projets d’implantation sur le plateau de Saclay confirment ce que les Associations et l’ASEOR dénoncent depuis de nombreuses années et auquel les élus et les représentants de l’Etat sont restés sourds jusqu’à présent c’est à dire :
Non respect de la programmation du schéma directeur : en effet le premier projet « Danone » est situé dans le secteur de
Plateau-Palaiseau dont le schéma directeur n’est pas défini. Le seul des trois secteurs du plateau (Moulon, Palaiseau-plateau, La Martinière) qui ait un schéma directeur actuellement arrêté est le Moulon situé à l’opposé.
Sites mal choisis ou insuffisants au départ ce qui remet en cause le maitien du minimum de 2000 hectares de surfaces agricoles exigé par le SDRIF (Schéma directeur de la région Ile de France de 1994).
Sites non préparés à recevoir des entreprises pour lesquels apparaissent des problèmes à résoudre dans l’urgence à
coups de subventions et de travaux improvisés dans l’urgence tels que :
-l’Assainissement et l’Hydraulique qui sont loin d’être résolus,
-la voirie et le stationnement pour absorber l’augmentation du trafic automobile
-les transports en communs inadaptés,
-etc…

L’IMPLANTATION DE DANONE SUR LE SECTEUR DE LA VAUVE
Pour permettre à Danone de s’implanter le DIPS s’est engagé à viabiliser les 10,5 hectares qui lui sont nécessaires et a besoin pour cela de subventions du Département et de la Région qui après avoir été en suspens seraient à nouveau attribuées.
De plus pour réaliser cette viabilisation il faut construire une canalisation spéciale venant de Palaiseau et remettre en état les rigoles, sans compter les frais d’aménagement de la voirie, et tout cela aux frais du contribuable.
Par contre nos ancêtres les Gaulois avaient implanté leur village à l’extrêmité des 13 hectares urbanisés ce qui permet à Danone s’implanter sur 10,5 hectares d’un seul tenant!!!!(le rapport des fouilles archéologiques n’est toujours pas disponible).

L’IMPLANTATION DE SOLEIL A L’ORME DES MERISIERS
Au lieu des 13,5 hectares prévus initialement le projet a besoin d’environ 30 hectares ce qui nécessiterait de dévier le CD 128.
Les problèmes d’assainissement, d’hydraulique, de circulation et de transport en commun sont similaires à ceux du projet précédent.

L’IMPLANTATION DE MOTOROLA AU MOULON
Le site connu depuis longtemps, présente des problèmes de viabilisation, en particulier d’assainissement.

L’IMPLANTATION DE LANCASTER A L’EMPLACEMENT DE LA FERME DE VILLERAS
L’ennui de ce projet est qu’il sera implanté sur des parcelles du cadastre considérées dans le schéma directeur révisé de 1999 du plateau de Saclay comme terres agricoles, ce qui a permis entre autre au DIPS de justifier le respect du minimum des 2000 hectares de surfaces agricoles exigées par le SDRIF.
Les associations ont dénoncé depuis le début cette tromperie dans le schéma directeur du plateau de Saclay.

L’IMPLANTATION DE ALLAVOINE A BIEVRES
Implantation d’une activité commerciale d’horticulture dans un secteur réservé uniquement à l’Agriculture.

PEUT-ON ENCORE PARLER DE LA CEINTURE VERTE DONT FAIT PARTIE LE PLATEAU DE SACLAY?

5.LOI DE SOLIDARITE ET DE RENOUVELLEMENT URBAIN (SRU)
dite Loi Besson-Gayssot

Veuillez vous reporter au dossier ci-joint rédigé par ENE (Essonne Nature Environnement)

Publication au Moniteur des premiers décrets d’application :
le 6 avril 2001 (décret n°2001-260 du 27 mars 2001)concernant : « documents d’urbanisme : schémas de cohérence territoriale, plans locaux d’urbanisme, cartes communales(modification du code de l’urbanisme et du code de l’expropriation pour cause d’utilité publique).
le 13 avril 2001(circulaire N°2001-21/UHC/DU1/6 du 3/04/2001) : « Entrée en vigueur de l’article 30 de la loi du 13/12/2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains, reformant les certificats d’urbanisme »

A NOTER DANS VOS AGENDAS

PROGRAMME DES VISITES DE QUARTIER

arrêté avec M.Fioleau le 22/04/2001

Jeudi 17 mai 2001 à 10h30 : Mondétour Plateau

R.D.V. Mendes France

Jeudi 7 juin 2001 à 10h30 : Centre

R.D.V. La Poste

Jeudi 14 juin 2001 à 10h30 : Guichet-Est

R.D.V. Gare du Guichet

Jeudi 6 septembre 2001 à 10h30 : Mondétour Coteau

R.D.V. sous le viaduc de la RN188

Jeudi 4 octobre 2001 à 10h30 : Centre-avenue Saint- Laurent

R.D.V. La Place de la Mairie

Jeudi 8 novembre 2001 à 10h30 : Guichet-Ouest

R.D.V. Gare du Guichet

Participeront à ces visites l’un des deux délégués :M.M. AUMETTRE-OHLMAN

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

INFOS-ASEOR

N°1 – mai 1999

Infos Aseor n°1 en PDF


Vous trouverez ci-après un résumé des informations concernant les principaux événements auxquels l’ASEOR a été confrontée.Lors de la dernière assemblée générale il a été décidé qu’une note d’information serait adressée périodiquement aux adhérents.
Voici la première de ces notes.

  1. L’aménagement du Guichet
    L’annulation de la Z.A.C.
    Le Conseil Municipal a décidé la suppression de la ZAC du Guichet le 14/12/98,ce que nous considérons comme un succès pour l’action que nous menons en ce sens depuis plusieurs années Par contre le PAZ qui définit le réglement d’aménagement de cette ZAC est maintenu et incorporé aun POS de cette zone .La Municipalité propose une modification de ce POS en fonction de l’aménagement du quartier arrêté ultérieurement.(résultat du concours d’idées ) .
    Nous sommes inquiets et nous continuons à demander avec fermeté le maintien du caractère pavillonnaire au Nord de la voix ferrée (UH )et un habitat équivalent à celui de la rue de Versailles au Sud (UG).
    A suivre de près…
    Le concours d’idées
    Les 4 candidats retenus sur les 15 qui se ,sont présentés remettront leur projet au mois de juin .
  2. Les nuisances sonores
    Orsay a été la seule ville de l’Essonne retenue par le Conseil Général de l’Ile de France comme ville pilote dans le cadre des plans municipaux de lutte contre le bruit.L’ASEOR a fait partie du groupe de travail constitué à cet effet.Trois réunions ont déjà eu lieu pour faire un premier diagnostic:
    -circulations routières :RN118 et RN188 .
    -atterrissage et décollage des avions sur Orly .
    -hélicoptères de Villacoublay et Sèvres .
  3. Le réglement de publicité
    L’ASEOR a été la seule association de défense de l’environnement retenue par le Préfet de l’Essonne pour participer au groupe de travail chargé de la révision du réglement de publicité de la ville d’Orsay .
    Cette révision a permis de ramener le nombre des panneaux de 3m*4m de 52 à une vingtaine et de réglementer les enseignes commerçiales .Un délai légal de 2 années est nécessaire pour la mise en application complète (fin des contrats en cours )
  4. La révision du schéma directeur du plateau de Saclay
    L’ASEOR au sein de l’UASPS qui regroupe 18 associations de sauvegarde de l’environnement sur les 14 communes du district du plateau de Saclay a suivi de près la révision du schéma directeur du plateau de Saclay qui a été arrêtée le 18 /02/99.
    Ce nouveau schéma devait prendre en compte les engagements pris par le Président du District et celui du Conseil Général de l’Essonne en 1995,qui consistaient essentiellement en une réduction de un tiers de la surface urbanisable soit 250 Hectares.Un premier examen montre que cet engagement n’a pas été tenu .
    Ce shéma directeur devrait être mis à la disposition du Public durant le mois de juin 1999.Les résultats de l’analyse faite par les Associations vous seront communiqués à ce moment là .
    Les dangers pour Orsay sont :
    -l’urbanisation du secteur de Moulon avec mitage des espaces agricoles.
    -les problèmes d’Hydraulique et d’assainissement.
    -les circulations avec le doublage du CD36 qui risque de devenir le tronçon manquant de la Francilienne entre Evry et Saint-Quentin.
  5. La chaufferie des Ulis
    Elle a été citée parmi les 200 points noirs de la Région Parisienne.
  6. Les circulations et le stationnement
    -
    Constat permanent de la vitesse excessive sur la R N 446 (route de Montlhéry,route de Versailles )
    -Nécessité de la création de parkings aux entrées de la ville :
    -trottoir occupés par les voitures en stationnement dans l’ensemble des quartiers et en particulier en centre ville .
    -circulation des cyclistes sur les trottoirs au dépend de la sécurité des piétons (enfants ?mères de femille ,personnes agées ) .L’ASEOR a demandé la création d’une commission extra Municipale pour les circulations douces (piètons ,deux roues ) .
    Affaire à suivre …
  7. Aménagement du Secteur de la Pacaterie
    Cette décision prise lors du Conseil Municipal du 29/03/99 sans concertation ni information préalables fait l’objet de demandes d’informations complémentaires qui vous seront communiquées.
  8. Projet de loi contre les associations d’environnement
    Un groupe de député dont fait partie notre député propose à l’Assemblée Nationale une loi « tendant à limiter les recours abusifs contre les projets d’aménagement et de construction »
    A suivre…

Programme des prochaines visites de quartier
Mondétour 13/09/99 à 10h00 place du marché
Le Centre
27/09/99 à 10h00 devant la Poste
Guichet-Est
11/10/99 à 10h00 parking au 76 rue A.Briand
Guichet-Ouest
25/10/99 à 10h00 au Moulon devant la gendarmerie

, , , , , , , , , , , ,