Infos Aseor n°10 / 1S2001

N°10 -1er Trimestre 2001.

Infos Aseor n°10 en PDF

INFOS-ASEOR

  1. NOS NOUVEAUX INTERLOCUTEURS

Préambule :Nous avons attendu les résultats des élections Municipales et la désignation des nouveaux responsables et délégués pour vous en faire part .

L’équipe municipale :

A la suite des élections municipales du 11 mars 2001, l’équipe de Madame Marie Hélène AUBRY a subi quelques remaniements.

Nos nouveaux interlocuteurs sont :
Maire-adjoint chargé des Travaux, de l’Urbanisme et de l’Environnement:
M.Jean MONGUILLOT
Délégué Chargé des réseaux et de l’assainissement :
M. OHLMAN
Délégué chargé des transports et des relations avec les lotissements :
M. AUMETTRE

Nos représentants dans les différents syndicats :

Syndicat Intercommunal pour l’équipement des vallées de l’Yvette et de la Bièvre (SIEYB)
Titulaires Mme.AUBRY-M.M. MONTEL-AUMETTRE-OHLMAN
Suppléants M.M. ALESSIO-BRIAND-HOLLER-MONGUILLOT

Syndicat Intercommunal d’étude de l’Aménagement du Plateau de Saclay et des communes des Vallées de l’Yvette et de la Bièvre (SYB)
Titulaires Mme. AUBRY M.M.BRIAND-OHLMAN-
Suppléants M.M. HOLLER-MONTEL-AUMETTRE
Nouveau Président M. MARCHAND délégué de Verrières le Buisson et Président du SIAHVB(Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement Hydraulique de la Vallée de la Bièvre) remplace M. VILLEVY délégué de Villiers le Bâcle.

Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement Hydraulique de la vallée de l’Yvette (SIAHVY)
Titulaires -M.M. MONTEL-OHLMAN
Suppléants Mme.DENIS-M.AUMETTRE

Syndicat des ordures Ménagères (SIOM)
Titulaires Mme AUBRY-M. MONTEL
Suppléants M.M. OHLMAN-KASPARIAN

District Intercommunal du Plateau de Saclay (DIPS)
Titulaires Mme AUBRY-M. MONGUILLOT
Nouveau Président M. MERTIAN DE MULLER Maire et délégué de Buc remplace
M. TRIMBACH

2. PROJETS SUR ORSAY ET SES ENVIRONS

Les Enquêtes publiques. :
Commune de Villebon : « relative à une demande d’autorisation d’exploiter une installation classée pour la protection de l’Environnement » du 23 février au 24 mars 2001.Cette enquête concernait l’autorisation des activités de préparation et de conservation de produits d’origine végétale et animale des Etablissements AUCHAN à Villebon.

L’ASEOR a émis un avis défavorable considérant qu’il était inadmissible qu’une telle enquête soit faites après plus de 10 ans d’exploitation sans aucune explication et justification.
Communes d’Orsay et de Palaiseau : « relative à l’autorisation et à la déclaration d’intérêt général des travaux de curage et d’aménagement des berges du lac de Lozère, sur le territoire des communes d’ORSAY et de PALAISEAU » du 23 avril au 9 mai 2001 inclus.

Nous avons appris par la presse :
Moniteur du 12 janvier 2001

- La commune des Ulis lance un avis d’appel à la concurrence pour le choix d’un maitre d’œuvre relatif au démontage des cuves métalliques existantes et à la construction d’une nouvelle unité de, stockage de fioul lourd et de fioul domestique pour la centrale thermique du réseau de chaleur des Ulis et l’ensemble des raccordements à la chaufferie.

Réception des candidatures date limite le 22 janvier 2001 à 12h00

-Le Syndicat Intercommunal des ordures ménagères de la vallée de Chevreuse (SIOMCV) lance un avis d’appel public à la concurrence pour une mission de maitrise d’œuvre (mission « témoin » en infrastructure) pour les travaux suivants :

travaux préparatoires, terrassement, assainissement, chaussée, parking, soutènement, signalisation, travaux divers,

pour une surface d’environ 4500m² de voirie.date de réponse le 29 janvier 2001 à 12h00.

Attribution de marché

Restructuration de deux équipements culturels municipaux et aménagements annexes (Moniteur du 13/10/2000)

Maitre d’ouvrage Commune d’Orsay

Attributaires :

Sophie Meiffren, 75011 Paris : 179400 Frs. TTC

Martin Herbert, 92600 Asnières sur Seine : 179400 Frs.TTC

Dominique Deshouilière, 75011 Paris : 179400 Frs. TTC

Date d’envoi de l’avis : 22 décembre 2000.

Moniteur du 23 février 2001

Par décret N°2000-1294 du 26 décembre 2000 l’Etablissement public chargé de l’aménagement de la ville nouvelle d’Evry est dissous et ses droits et obligations sont transférés à l’agence foncière et technique de la région parisienne. (AFTRP)

3.REHABILITATION DU LAC DE LOZERE

Les travaux de réhabilitation du Lac de Lozère devaient commencer fin de l’année 2000, la Police de l’eau qui dépend de la DDE est intervenue pour la première fois en les arrêtant sous le prétexte que les procédures de la loi sur l’eau n’étaient pas respectées ce qui nous vaut une deuxième enquête publique et plus de six mois de retard. Les Associations dont l’ASEOR sont intervenues auprès du Préfet de l’Essonne pour s’insurger contre ce manque de coordination entre ses services dont les riverains subissent les conséquences.

4. LES IMPLANTATIONS SUR LE PLATEAU DE SACLAY

Les premiers projets d’implantation sur le plateau de Saclay confirment ce que les Associations et l’ASEOR dénoncent depuis de nombreuses années et auquel les élus et les représentants de l’Etat sont restés sourds jusqu’à présent c’est à dire :
Non respect de la programmation du schéma directeur : en effet le premier projet « Danone » est situé dans le secteur de
Plateau-Palaiseau dont le schéma directeur n’est pas défini. Le seul des trois secteurs du plateau (Moulon, Palaiseau-plateau, La Martinière) qui ait un schéma directeur actuellement arrêté est le Moulon situé à l’opposé.
Sites mal choisis ou insuffisants au départ ce qui remet en cause le maitien du minimum de 2000 hectares de surfaces agricoles exigé par le SDRIF (Schéma directeur de la région Ile de France de 1994).
Sites non préparés à recevoir des entreprises pour lesquels apparaissent des problèmes à résoudre dans l’urgence à
coups de subventions et de travaux improvisés dans l’urgence tels que :
-l’Assainissement et l’Hydraulique qui sont loin d’être résolus,
-la voirie et le stationnement pour absorber l’augmentation du trafic automobile
-les transports en communs inadaptés,
-etc…

L’IMPLANTATION DE DANONE SUR LE SECTEUR DE LA VAUVE
Pour permettre à Danone de s’implanter le DIPS s’est engagé à viabiliser les 10,5 hectares qui lui sont nécessaires et a besoin pour cela de subventions du Département et de la Région qui après avoir été en suspens seraient à nouveau attribuées.
De plus pour réaliser cette viabilisation il faut construire une canalisation spéciale venant de Palaiseau et remettre en état les rigoles, sans compter les frais d’aménagement de la voirie, et tout cela aux frais du contribuable.
Par contre nos ancêtres les Gaulois avaient implanté leur village à l’extrêmité des 13 hectares urbanisés ce qui permet à Danone s’implanter sur 10,5 hectares d’un seul tenant!!!!(le rapport des fouilles archéologiques n’est toujours pas disponible).

L’IMPLANTATION DE SOLEIL A L’ORME DES MERISIERS
Au lieu des 13,5 hectares prévus initialement le projet a besoin d’environ 30 hectares ce qui nécessiterait de dévier le CD 128.
Les problèmes d’assainissement, d’hydraulique, de circulation et de transport en commun sont similaires à ceux du projet précédent.

L’IMPLANTATION DE MOTOROLA AU MOULON
Le site connu depuis longtemps, présente des problèmes de viabilisation, en particulier d’assainissement.

L’IMPLANTATION DE LANCASTER A L’EMPLACEMENT DE LA FERME DE VILLERAS
L’ennui de ce projet est qu’il sera implanté sur des parcelles du cadastre considérées dans le schéma directeur révisé de 1999 du plateau de Saclay comme terres agricoles, ce qui a permis entre autre au DIPS de justifier le respect du minimum des 2000 hectares de surfaces agricoles exigées par le SDRIF.
Les associations ont dénoncé depuis le début cette tromperie dans le schéma directeur du plateau de Saclay.

L’IMPLANTATION DE ALLAVOINE A BIEVRES
Implantation d’une activité commerciale d’horticulture dans un secteur réservé uniquement à l’Agriculture.

PEUT-ON ENCORE PARLER DE LA CEINTURE VERTE DONT FAIT PARTIE LE PLATEAU DE SACLAY?

5.LOI DE SOLIDARITE ET DE RENOUVELLEMENT URBAIN (SRU)
dite Loi Besson-Gayssot

Veuillez vous reporter au dossier ci-joint rédigé par ENE (Essonne Nature Environnement)

Publication au Moniteur des premiers décrets d’application :
le 6 avril 2001 (décret n°2001-260 du 27 mars 2001)concernant : « documents d’urbanisme : schémas de cohérence territoriale, plans locaux d’urbanisme, cartes communales(modification du code de l’urbanisme et du code de l’expropriation pour cause d’utilité publique).
le 13 avril 2001(circulaire N°2001-21/UHC/DU1/6 du 3/04/2001) : « Entrée en vigueur de l’article 30 de la loi du 13/12/2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains, reformant les certificats d’urbanisme »

A NOTER DANS VOS AGENDAS

PROGRAMME DES VISITES DE QUARTIER

arrêté avec M.Fioleau le 22/04/2001

Jeudi 17 mai 2001 à 10h30 : Mondétour Plateau

R.D.V. Mendes France

Jeudi 7 juin 2001 à 10h30 : Centre

R.D.V. La Poste

Jeudi 14 juin 2001 à 10h30 : Guichet-Est

R.D.V. Gare du Guichet

Jeudi 6 septembre 2001 à 10h30 : Mondétour Coteau

R.D.V. sous le viaduc de la RN188

Jeudi 4 octobre 2001 à 10h30 : Centre-avenue Saint- Laurent

R.D.V. La Place de la Mairie

Jeudi 8 novembre 2001 à 10h30 : Guichet-Ouest

R.D.V. Gare du Guichet

Participeront à ces visites l’un des deux délégués :M.M. AUMETTRE-OHLMAN

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Infos Aseor n°9 / 2000

N°9 novembre-décembre 2000

Infos Aseor n°9 en PDF

  1. PROJETS EN COURS SUR ORSAY.

Les Travaux

-La fermeture du P.N.20 et l’aménagement du quartier
Les travaux d’aménagement de l’impasse rue Charles de Gaulle et le passage piètons sous les voies ferrées ont été terminés fin décembre. La voie piètonnière prévue le long de la route de déviation à partir de l’aire de retournement pour le passage pendant les heures de fermeture des ascenseurs de la RATP reste à réaliser.
Sa réalisation est urgente.
-
Rue André Maginot
Travaux en cours, retards importants pour l’enfouissement des réseaux.
-Bretelle de Chevreuse (RN 188 )
Suite à l’affaissement de la chaussée lors des orages de juillet dernier et à l’apparition de fissures importantes, des sondages vont être entrepris par la DDE au printemps prochain. La route devrait être fermée par arrêté préfectoral pendant 2 semaines environ dans le sens A10-les Ulis.
En réponse à un courrier de l’ASEOR du 5 septembre, le préfet de l’Essonne vient de nous informer par lettre en date du 4 décembre que sur la RN188 :
• la vitesse allait être limitée à 50 Km/h
• des travaux de renforcement de chaussée allaient être entrepris,
• la signalisation pour interdire les poids lourds serait adaptée,
• le passage des bus serait autorisé en toute sécurité.
En ce qui concerne la passage des bus Monsieur le Préfet aurait-il bien lu notre lettre?
– R D988, carrefour Chartres/Hucheries
Cette route dépendant du Conseil Général, la Municipalité lui a demandé la mise en sécurité du carrefour début 1999. Toujours rien.
Le Conseil Général de l’Essonne ne semble pas être très soucieux de la sécurité des Orcéens!
-
Route de Montlhéry
Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la réunion avec les riverains par Monsieur Holler, une rangée de plots centraux a été implantée de manière à créer une séparation entre les voies montantes et descendantes. Pour renforcer le dispositif un feu sera installé ultérieurement à la hauteur des l’escaliers des Ulis.

Les commissions

-Commission sur le bruit
R
éunion du sous-groupe de travail «cadre de vie et voisinage» le 11 décembre 2000

-Les circulations douces
Toujours pas de nouvelle réunion

La réglementation

Modification du POS dans le quartier du Guichet

Le Commissaire Enquêteur ayant donné un avis favorable, le Conseil Municipal lors de sa séance du 18 décembre a approuvé l’annulation du PAZ (plan d’aménagement de zone ) de l’ancienne ZAC du Guichet et son remplacement par une modification du POS.

Les Enquêtes publiques.

Le PAZ (Plan d’Aménagement de Zone ) de la nouvelle ZAC du Moulon a été soumis à enquête publique dans les Mairies de Gif-sur-Yvette et de Saclay jusqu’au 18 décembre 2000.

La ZAC du Moulon concerne la création d’un Centre de vie avec des logements temporaires pour les chercheurs de passage. Il doit être implanté sur le terrain dit de «rugby» situé sur la commune de Gif-sur-Yvette à proximité de l’IUT.

L’UASPS (Union des Associations de Sauvegarde du Plateau de Saclay ) et l’ASEOR ont émis un avis défavorable considérant en particulier que:
-les logements temporaires doivent être installés dans des zones urbaines de manière à permettre aux Résidents de passage de bénéficier des services, de l’accueil et de la conviviabilité d’une ville existante. Dans le cas contraire, il est nécessaire de créer des services et des commerces de proximité qui sont l’amorce inévitable d’une ville nouvelle, ce que nous ne pouvons accepter sur le plateau.
-il n’existe pas sur le plateau de Saclay de schéma hydraulique et d’assainissement approuvé. De plus dans le cas présent, le Syndicat de l’Yvette (SIAHVY) n’a pas donné son accord pour prendre les rejets supplémentaires dus à ces nouvelles contructions.
-la densité des constructions et les hauteurs prévues sont trop importantes pour s’intégrer harmonieusement dans le site.

Le SIOM (Syndicat Intercommunal des Ordures Ménagères de la vallée de Chevreuse)
- Comité Local d’Information et de Surveillance ( C.L.I.S. ) de l’Usine d’incinération de Villejust .
L’ASEOR est membre de cette commission.et a participé à la réunion du 11 décembre (cf : compte-rendu en annexe )
Par courrier en date du 26/11/2000, l’ASEOR a demandé que des précautions soient prises pour le ramassage des encombrants, tels que réfrigérateurs, ayant des liquides réfrigérants pouvant s’échapper au cours des manipulations et être nocifs pour la couche d’ozone.(ex : fréon).

2. PROJETS SUR ORSAY

Nous avons appris par la presse :
Moniteur du 3 novembre 2000

La commune a lance un avis d’appel public à la concurrence de Marché de maitrise d’œuvre sans concours pour :

-Construction d’un hôtel d’Entreprise à Orsay,

-Reconstruction , extension , études générales sur le fonctionnement du gymnase, de la salle de restaurant et des annexes de l’école élémentaire du Guichet, impasse René Paillole, 91400 Orsay,

Réponse le 13 novembre 2000
Moniteur du 10 novembre 2000

La commune de Massy a lancé un avis d’appel public à la concurrence en vue d’un marché négocié de maitrise d’œuvre pour :

-La réalisation d’une gare routière Est de 14 lignes de bus en terminus sur une emprise de l’ordre de 8000 m2( évaluation de 11 MF HT ) et d’une gare routière Ouest de sept lignes de bus plus un parvis, sur une emprise de l’ordre de 6800 m2 (évaluation 7,5 MF HT ),
Réponse le 24 novembre 2000
(concerne les travaux de la plate forme mutimodale TGV/RATP de Massy )
Moniteur du 24 novembre 2000

-Le CROUS ( Centre Régional des Oeuvres Universitaires ) lance un avis d’appel à la concurrence pour la réhabilitation du restaurant universitaire «Les Cèdres»,

3.LES INONDATIONS

Suite aux dernières inondations du mois de juillet et à l’inquiétude des habitants, la Municipalité a demandé au bureau d’étude INGETUDE de faire un diagnostic complet des réseaux d’eaux pluviales à Orsay et de proposer des solutions pour éviter de nouveaux incidents.

La présentation des premiers résultats a fait l’objet des réunions publiques suivantes :
Quartier de Mondétour le 2 octobre 2000 à la Maison de Quartier Pierre-Mendes France.
Rue Saint-Laurent/Secteur Est de la R N 188 le 6 décembre 2000 à la Mairie.

Le Lac de Lozère

Le panneau d’affichage des travaux de réhabilitation du lac de Lozère a été mis en place mi-décembre 2000 (durée des travaux annoncée 3 mois)
Les organismes financeurs de l’opération y sont mentionnés, c’est-à-dire :
les villes d’Orsay et de Palaiseau, la Région Ile-de-France, L’Agence de l’eau,

Il n’est fait aucune mention du Conseil Général de l’Essonne .

L’ASEOR vient d’écrire à notre représentante au Conseil Général de l’Essonne pour lui demander des clarifications.

4. L’IMPLANTATION DE DANONE SUR LE SECTEUR DE LA VAUVE

L’implantation du Centre de Recherche de Danone à l’Ouest de l’Ecole Polytechnique rencontre quelques difficultés malgré les mises en garde de l’Union des Associations qui a rencontré la direction de projet de Danone le 6 décembre 2000.
Les fouilles archéologiques préalables ont mis en évidence la présence de 151 points intéressants.
Les fouilles payées par Danone vont-elles être approfondies?
La présence de ces sites archéologiques avait été cachée à Danone par le propriétaire, c’est à dire l’Etat, ce sont les associations au cours d’une réunion d’information en Mairie de Palaiseau qui le lui ont appris.
A l’emplacement choisi il existe aussi des zones humides avec présence d’une faune et flore rares qui nécessitent conformément à la loi sur l’eau des précautions particulières et des investigations avant toute intervention. Pour l’instant malgré la demande des associations rien n’a été prévu.
Va-t-on une nouvelle fois outrepasser la loi?
Il faut savoir que Danone est signataire de la convention internationale RAMSAR qui impose une utilisation avisée des « zones humides ».
Nous avons appris lors du dernier Conseil d’Administration du District Intercommunal du Plateau de Saclay (DIPS) le 14/12/2000 que des difficultés étaient rencontrées pour résoudre les problèmes d’hydraulique et d’assainissement, ce qui a toujours été annoncé par les associations.
Dans le cas présent tous les rejets d’hydraulique et d’assainissement sont prévus dirigés vers la vallée de la Bièvre.

Il existe d’autres sites sur lesquels cette implantation aurait été mieux adaptée tels que par exemple à l’est de l’Ecole Polytechnique ou même à l’intérieur (188 hectares dont seulement 5 utilisés par l’Ecole ).

5.LOI DE SOLIDARITE ET DE RENOUVELLEMENT URBAIN (SRU)
dite Loi Besson-Gayssot
(se reporter au tract de L’ASEOR)

Cette loi qui a été votée le 21 novembre 2000 et dont les textes d’application sont en préparation, est appelée à se mettre en place progressivement au fur et à mesure de la publication de ses décrets d’application annoncée pour avril 2000.

Les modalités de passage des anciens aux nouveaux documents de planification devraient être les suivantes pour les documents d’urbanisme en vigueur sur la commune d’Orsay :
-Passage des schémas directeurs aux schémas de cohérence territoriale
Ceci concerne le schéma directeur de la région Ile de France (SDRIF) et le schéma directeur du plateau de Saclay qui seront remplacés par les Schémas de COhérence Territoriale SCOT.
Ces schémas actuellement en vigueur sont maintenus, à condition que leur suivi puisse être assuré. Au plus tard le 1
er janvier 2002 (date limite de constitution d’une EPCI =Etablissement Publique de Coopération Intercomunale suivant la loi dite Chevènement) il seront gérés par les EPCI.
Si à cette date, il n’existe pas une EPCI pour le suivre, le schéma directeur deviendra caduc.
Cela signifie qu’en cas de dissolution du DIPS le Schéma Directeur du Plateau de Saclay deviendrait caduc et un schéma de cohérence territoriale serait établi par le ou les EPCI qui auront été constitués par nos communes
-Passage des plans d’occupation des sols aux plans locaux d’urbanisme
Les Plans d’Occupation des Sols (POS) approuvés avant l’entrée en vigueur de la loi, ce qui est le cas pour celui d’Orsay, sont maintenus mais ils restent soumis au régime juridique des PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui doivent les remplacer.
Pour l’instant aucune durée transitoire n’est prévue pour passer au PLU, contrairement aux schémas directeur qui seront remplacés par les SCOT.
Ils doivent être toutefois compatibles avec les SCOT.qui auront remplacé les schémas directeurs.

A NOTER DANS VOS AGENDAS

PROGRAMME DES VISITES DE QUARTIER

arrêté avec M.Fioleau le 3/10/2000

Jeudi 11 janvier 2001 à 10h30 : Centre

R.D.V. La Poste

Jeudi 1er février 2001 à 10h30 : Guichet-Ouest

R.D.V. Gare du Guichet

Jeudi 1er mars 2001 à 10h30 : Guichet-Est

R.D.V. Gare du Guichet

NOTA : ces dates sont susceptibles d’être modifiées en fonction du calendrier électoral.

_________________________________

ASSEMBLEE GENERALE DE L’ASEOR

le jeudi 25 janvier 2001

à 21h00

La Grande bouvèche

__________________

ELECTIONS MUNICIPALES

les 11 et 18 mars 2001

BONNES FETES

et

Nos Meilleurs Vœux Pour 2001

, , , , , , , , , , ,

Infos Aseor n°4 / 1999

N°4 Novembre-Décembre 1999

Infos Aseor n°4 en PDF

INFOS-ASEOR

Le Conseil d’Administration de l’ASEOR profite de cette dernière note de l’année 1999 pour vous présenter ses meilleurs voeux de bonheur et de santé pour vous-même et votre famille.

___________________

PROJETS EN COURS SUR ORSAY

-Aménagement de la Pacaterie . Nous attendons toujours l’estimation des travaux de réhabilitation du batiment de la Pacaterie avant passation du marché.
Fermeture du P.N. 20. Suite à la réunion d’information sur l’avancement des travaux organisée le 27/10/99,
l’ASEOR s’inquiète :
- des mesures d’accompagnement de cette fermeture en particulier le retour des voitures à l’extrémité de la rue Ch. De Gaulle, ne semble pas avoir été étudié dans le détail.
. - de l’aménagement du quartier. La ZAC est supprimée mais pas le réglement de P.A.Z.qui est toujours applicable, et, que nous contestons depuis le début.
- La Rue de Montlhéry. Toujours pas de nouvelles du projet d’aménagement qui devait être revu par la D.D.E.
- Aménagement de la place de République. Toujours rien.

Les nuisances sonores. Toujours pas de nouvelles depuis le mois de janvier sur les études de bruits à Orsay prévues dans le cadre du Contrat Régional.
-Les circulations douces. Madame M.P. Digard Conseillère Régionale et le Président de l’ASEOR non membres du conseil municipal ont été élus à la commission extra-municipale sur les circulations douces lors du conseil municipal du 18/10/99.

ENQUETE PUBLIQUE SUR LE P.O.S. DE PALAISEAU

Le P.O.S. de Palaiseau prévoit, entre autres, l’urbanisation de la partie du plateau de Saclay située entre Polytechnique et la Martinière. Un tract d’information sur le P.O.S. de Palaiseau et de ses conséquences sur notre environnement a été rédigé et distribué par l’ASEOR à l’ensemble des habitants d’Orsay situés à l’est de la R.N. 118 et au nord de l’Yvette. Plus de deux cents avis défavorables nous sont parvenus , nous les avons collé dans le cahier de l’enquête publique à Palaiseau.

LE PLATEAU DE SACLAY

Le schéma directeur de la région Ile de France ( SDRIF ) impose le maintien de 2000 ha de « surfaces agricoles utiles » sur le plateau de Saclay. Les associations ont toujours affirmé que cette prescription n’était pas respectée. En modifiant le texte du schéma directeur révisé du Plateau de Saclay (approuvé le 23 septembre 1999 par les élus) lors de sa transmission aux communes le 4 octobre, le DIPS le confirme implicitement. Pour l’instant seulement les délégués de 3 communes dont la commune d’Orsay sur les 14 ont réagi et adressé un recours auprès du DIPS pour cette falsification.

Tous les moyens sont bons pour le DIPS. Les élus vont-ils rester longtemps complices?
LA RN 188 BRETELLE DE CHEVREUSE

A la réunion organisée le 25 octobre 1999 par le Sous- Préfet de Palaiseau participaient entre autre : le Sénateur Maire des Ulis demandeur de l’aménagement, le Député, les maires des communes traversées Bures, Orsay, Villebon, la DDE, le STP, les représentants de 3 associations de sauvegarde de l’environnement dont l’ASEOR.
D’après la DDE le projet de faire passer les cars par la R.N188 permettrait un léger gain de temps sur les trajets pour les usagers de la ville des Ulis.
Les communes traversées qui sont les premières concernées n’avaient pas été consultées par la DDE , et les maires présents ont découvert le projet.
A l’exception du maire des Ulis, de la Conseillère Générale de Bures-Orsay et de la DDE la majorité des participants était opposée au projet les problèmes de sécurité et de nuisances n’étant pas traités sérieusement.
Nous considérons que ce projet est une mauvaise solution pour tous en particulier vis à vis de la sécurité des usagers. Il existe d’autres solutions plus valables telles qu’un aménagement de l’échangeur « Folie-Bessin-C.D.35 », donnant un accès direct, digne de ce nom, à la R.N. 118 et à la A.10, de la ville des Ulis.

, , , , , , , ,