Orcéens, la municipalité découpe notre commune en petits morceaux et planifie la densification et le bétonnage de chacun d’entre eux.

Vous êtes tous concernés : Le Guicher, Mondétour, le Centre, tous les quartiers d’Orsay y passent.

Orcéens, défendez votre avenir, rejoignez-nous.

, , , ,

Accéder à l’Infos Aseor n°25 en PDF et à son supplément sur le schéma directeur de la région de l’Ile de France (SDRIF)

Orcéens soyez vigilants et réagissez
Si vous souhaitez préserver et conserver votre environnement, vous devez être très vigilants et vous intéresser aux différents projets annoncés par les uns et les autres. Dans nos précédents bulletins nous attirions votre attention d’une part sur l’Opération d’intérêt National (OIN) portant sur 49 communes dont la notre, le plateau de Saclay et Versailles, et d’autre part sur la révision du schéma directeur de l’Ile de France.
Depuis a été nommé un Secrétaire d’Etat, M. Christian Blanc, dont la mission initiale était le développement du « Grand Paris » devenue celui « de la Région Capitale ».
De son côté, le Conseil Régional a poursuivi la révision du schéma directeur qu’il a voté le 25 septembre 2008. Pour être opposable ce schéma, qui régit les développements de toute l’Ile de France dont celui de notre secteur doit faire l’objet d’un arrêté du Conseil d’Etat.
Pour l’aménagement de l’Ile de France, l’Etat est en opposition avec les élus de notre région. Les OIN lui permettent d’outrepasser les règles des schémas directeurs en matière d’urbanisme et d’imposer ses projets. Le projet de 150000 logements sur le plateau de Saclay semble abandonné, les actions de nos associations y ayant un peu contribué, mais pas l’opération d’urbanisation en y créant dans une première phase un grand campus universitaire avec des logements. Aucune concertation n’ayant eu lieu nous avons réussi à savoir qu’il a été décidé par M. Blanc et Madame Valérie Pécresse (Ministre de la recherche) de transférer sur le Plateau de Saclay l’ensemble de l’Université ce qui a de lourdes conséquences pour les villes d’Orsay et de Bures sur Yvette. L’argument présenté étant que construire un bâtiment neuf coûte moins cher que le rénover. Peut être cela est valable pour la partie bâtiment seul , mais si l’on y ajoute le coût des réseaux inexistants sur le plateau et des diverses infrastructures qui seront nécessaires cela revient beaucoup plus onéreux pour le contribuable qui par ses impôts finance l’Etat et les collectivités (CAPS et communes en particulier). Une fois de plus l’Etat nous abuse en ne prenant en compte qu’une partie du problème.
En même temps, alors que nous savons pas exactement ce que l’Etat va imposer, la CAPS (communauté d’agglomération du plateau de Saclay) révise son projet de territoire pour la fin d’année et la commune d’Orsay débute son PLU (plan local d’urbanisme).
Que pouvons nous faire, surtout qu’il n’y a pour l’instant aucune concertation et information malgré les nombreuses directives et lois d’accès à l’information , le « Grenelle de l’environnement » ?
Cela ne doit pas nous faire reculer, nous devons nous mobiliser, réagir en dénonçant, chaque fois que cela sera possible et à tous les niveaux, cet abus d’autorité de l’Etat vis à vis des citoyens.

Le schéma directeur de la région de l’Ile de France (SDRIF)

(ses conséquences pour l’environnement d’Orsay)

La révision du schéma directeur de la région Ile de France (SDRIF) a été votée par le Conseil Régional le 25 septembre 2008 après plus de deux années de réunions et de concertation. Il doit être transmis par les services de l’Etat au Conseil d’Etat qui par arrêté le rendra opposable et annulera ainsi le SDRIF de 1994 actuellement en vigueur.

C’est la première fois que ce schéma est établi sous la responsabilité et par les élus régionaux, le précédent l’étant par l’Etat. Il s’en est suivi de nombreux désaccords entre les élus et l’Etat, qui se sont aggravés avec la nomination d’un secrétaire d’Etat chargé du « développement de la Région Capitale ». L’Etat, malgré la décentralisation, souhaite toujours imposer sa vision pour le développement de la Capitale et de sa région.

Toutes les règlements d’urbanisme, le plan local d’urbanisme (PLU) au niveau de la commune, le schéma de cohérence territoriale (SCOT) envisagé au niveau de la CAPS [les SCOT remplacent les schémas directeurs locaux (dans le cas présent le schéma directeur du plateau de Saclay qui vient d’être abrogé) comme les PLU les POS (Plans d’occupation des sols)] doivent être compatibles avec le SDRIF.

L’Etat a la possibilité pour des projets d’intérêt national d’outrepasser les contraintes imposées par ces différents règlements d’urbanisme en créant soit une opération d’intérêt national(OIN) ou un Projet d’intérêt général (PIG).

C’est malheureusement ce qui se passe pour tout le territoire du plateau de Saclay et en particulier celui de la ville d’Orsay, sans obligation de concertation et d’accord avec les habitants et leurs élus.

La révision du SDRIF, qui vient d’être votée, prévoit la possibilité d’une densification de l’urbanisation dans la vallée de l’Yvette et sur le versant Sud du plateau de Saclay, tout en garantissant 2300 hectares d’espaces agricoles non constructibles comme le montre la carte ci-après établie par la CAPS et intégrée à ce schéma. Ce sont environ 300 hectares au maximum qui peuvent être urbanisés sur l’ensemble du plateau (Essonne et Yvelines).

Le projet de campus proposé par l’Etat avec le transfert de l’Université d’Orsay et le regroupement d’un certain nombre de Grandes Ecoles sur la partie Sud du Plateau occuperait de l’ordre de 800 hectares (un peu plus de la surface totale de la ville d’Orsay). En fait, le territoire entre Palaiseau, la Martinière, Saclay, le CEA et le Cepr sera complètement construit. (Adieu à nos espaces verts actuels !). En plus, sont prévus des Centres de vie pouvant recevoir 25000 étudiants et chercheurs.

La Municipalité d’Orsay vient d’engager la réalisation du Plan local d’urbanisme (PLU) et a choisi un bureau d’études pour sa réalisation. Est-il bien raisonnable d’engager ces études alors que tout risque d’être remis en cause par des projets encore mal définis qui seront imposés ?

Que pouvons nous faire pour résister aux projets de l’Etat contre un SDRIF qui est déjà très contraignant pour l’environnement de notre ville ?

, , , , , , , , ,

Accédez à l’Infos Aseor n°24 en PDF

SOMMAIRE

  • Réhabilitation des rigoles
  • OIN : Proposition de l’UASPS pour un Protocole entre les Associations
  • Lutte contre les inondations sur la commune d’Orsay
  • Consultation sur l’eau
  • Les eaux usées à Orsay : soyons acteurs de progrès en hygiène générale

Rappel : L’ASEOR a toujours travaillé avec un souci d’indépendance totale sur un plan politique. Elle ne reçoit aucune subvention de quelque organisme que ce soit.

Lire la suite de cet article

, , , , , , , , , , , , , ,

Accéder à l’Infos Aseor n°22 en PDF

Au sommaire :

  • Editorial : Quel est l’avenir pour notre environnement ?
  • LES ACTIONS SUR LA COMMUNE D’ORSAY
  • LES ACTIONS AUPRES DES COMMUNES VOISINES
  • L’Opération d’Intérêt National : Est ce un retour aux années soixante ?

Rappel : L’ASEOR a toujours travaillé avec un souci d’indépendance totale sur un plan politique.
Elle ne reçoit aucune subvention de quelque organisme que ce soit.

Lire la suite de cet article

, , , , , ,

Accéder à l’Infos Aseor n°21 en PDF

Au sommaire :

  • Quel cadre de vie pour nos enfants ? (PLU, OIN, etc.)
  • LES ACTIONS SUR LA COMMUNE D’ORSAY
  • LES ACTIONS AUPRES DES COMMUNES VOISINES
  • RESULTAT DE L’ENQUETE PUBLIQUE DU PPRI
  • PROJET D’AMENAGEMENT DES ECHANGEURS de Courtabœuf (rond point de Mondétour) et de la Folie Bessin (ring des Ulis)
  • OIN « Massy-Palaiseau- Saclay- Versailles- Saint Quentin » et la Révision du SDRIF

Rappel : L’ASEOR a toujours travaillé avec un souci d’indépendance totale sur un plan politique.
Elle ne reçoit aucune subvention de quelque organisme que ce soit.

Lire la suite de cet article

, , , , , , , ,

Accédez à l’Infos Aseor n°19 en PDF

Au sommaire :

  • Agrandissement de la salle Jacques Tati
  • Transfert de l’Ecole de Musique
  • Plan Local d’Urbanisme (PLU) des villes de Gif sur Yvette et de Palaiseau
  • POLES DE COMPETIVITE sur le plateau de Saclay « System@tic »
  • REVISION DU SCHEMA DIRECTEUR DE L’ILE DE FRANCE
  • Le dossier : La ville d’Orsay et les permis de construire illicites

Rappel : L’ASEOR a toujours travaillé avec un souci d’indépendance totale sur un plan politique.
Elle ne reçoit aucune subvention de quelque organisme que ce soit.

Lire la suite de cet article

, , , , , , , , , , , , ,

N°3 Septembre-Octobre 1999

Infos Aseor n°3 en PDF

INFOS-ASEOR

PROJETS EN COURS SUR ORSAY

  1. Projets sur le territoire d’Orsay)
    -Aménagement de la Pacaterie .
    La municipalité n’a toujours pas fourni la justification économique de ce projet réclamée par l’ASEOR (estimation des travaux de réhabilitation du bâtiment de la Pacaterie avant passation du marché) .
    -Immeuble collectif rue de Paris.
    Le P.O.S. de 1999 a repris le Zonage de 1993 c’est à dire U.G « habitat groupé en périphérie de ville » , il n’y a eu aucune réaction des Orcéens . On ne peut donc pas s’opposer à la réalisation de cet ensemble de logements. C’est ainsi que l’on n’a pas pu empêcher la destruction d’une des dernières grandes villas de caractère d’Orsay.
    D’où l’intérêt d’être très vigilant lors de l’établissement de la réglementation locale.
    -Constructions Rue de Chartres.
    L’ASEOR est intervenue auprès de la Municipalité et a rencontré le Promoteur pour que le P.O.S. soit respecté et que la zone boisée de la Croix de Bures soit préservée. Le promoteur s’est engagé à maintenir en son état ces bois et à en informer régulièrement l’ASEOR.
  2. Travaux de voirie
    -Boulevard de Mondétour.
    Marché-avenue de Montjay suite à une pétition les aménagements ont été revus avec la Municipalité.
    -Rue Saint-Laurent.
    L’abattage des arbres a été imposé par la présence d’une canalisation de gaz à haute pression .Cela est très dommageable pour notre environnement.
    -Fermeture du P.N. 20.
    Une réunion d’information sur l’avancement des travaux a été organisée le 27/10/99.Inquiétude des riverains sur :
    .les mesures d’accompagnement de cette fermeture en particulier le retour des voitures à l’extrêmité de la rue C. De Gaulle.
    .l’aménagement du quartier.(La ZAC est supprimée mais pas le règlement de P.A.Z.d’où de très grosses inquiétudes de l’ASEOR )
    -La Rue de Montlhéry.
    Toujours pas de nouvelles du projet d’aménagement qui devait être revu par la D.D.E.
    -Aménagement de la place de République.
    Toujours rien.
  3. Les commissions extra-Municipales
    -Les nuisances sonores.
    Toujours pas de nouvelles depuis le mois de janvier sur les études de bruits à Orsay prévues dans le cadre du Contrat Régional. Pourtant Madame le Maire en a parlé lors du Colloque « le bruit dans la ville »du 19/10/99 au Conseil Régional.
    -Les circulations douces.
    Désignation des membres de la commission extra-municipale sur les circulations douces lors du conseil municipal du 18/10/99.

    LES VISITES DES QUARTIERS

Les visites des quartiers avec le représentant des services municipaux après le retour des vacances se sont déroulées comme prévu. L’ASEOR regrette que ces visites qui s’effectuent dans une ambiance cordiale ne soient pas suivies d’actions efficaces. L’ASEOR va intervenir dans ce sens.
Nous vous demandons de bien vouloir nous faire part de vos observations afin que nous intervenions à nouveau pour obtenir des engagements fermes de la part de la Municipalité.

LE PLATEAU DE SACLAY

Le Schéma Directeur révisé du Plateau de Saclay a été approuvé à la majorité des 2/3 ( 20 pour, 5 contre, 3 abstentions ) lors du conseil du District le 23 septembre 1999.
Ce schéma directeur.ne respecte pas :
-L’engagement pris publiquement en avril 1995 par son Président de réduire de 250 hectares les surfaces urbanisables ( la réduction n’est que de 117 hectares d’après les documents.)
-Le schéma directeur de la région Ile de France ( SDRIF ) qui impose le maintien de 2000Ha de surfaces agricoles utiles. Les tableaux justificatifs remis 3 jours avant le vote comportent de nombreuses erreurs dénoncées par les associations.

ENFIN UNE SOLUTION POUR LE LAC DE LOZERE

De manière à remédier à l’état d’abandon du Lac de Lozère, qui pose des problèmes d’hygiène et de sécurité,le Sous Préfet de Palaiseau envisage une déclaration d’utilité publique et parcellaire qui permettra son acquisition par le SIAHVY (Syndicat Intercommunal pour l’aménagement Hydraulique de la vallée de l’Yvette) Cette décision est l’aboutissemnent des actions menées depuis de nombreuses années par les riverains de Palaiseau et d’Orsay.

LA RN 188 BRETELLE DE CHEVREUSE

Le statut de la bretelle de Chevreuse obtenu après les actions importantes des habitants de la vallée au début des années 70 est remis en cause .En lisant la note « L’épopée de la bretelle de Chevreuse » ci-jointe rédigée par l’ASEON (appellation initiale de l’ASEOR) vous pourrez constater les difficultés rencontrées à l’époque pour que cette route reste à deux voies et soit interdite aux véhicules de plus de 3, 5 tonnes.
Ce statut a déjà été remis en cause en 1978 et la municipalité de l’époque s’y était fortement opposée.
Depuis quelques années de nouvelles menaces sont apparues sous couvert d’autoriser uniquement le passage des transports en commun..
Nous considérons que cette voie dans l’état actuel ne présente pas une sécurité suffisante pour un tel trafic (dernier accident le 11/10/99) sans parler des nuisances occasionnées pour les riverains.
L’ASEOR est déjà intervenue à plusieurs reprises avec d’autres associations de défense de l’environnement auprès du Préfet de l’Essonne, et, a bien l’intention de continuer en particulier lors de la réunion organisée le 25 octobre 1999 par le Sous- Préfet de Palaiseau. Nous vous tiendrons informés.

BILAN ACTUEL DE.L’ENQUETE DE L’ASEOR SUR ORSAY

Nous avons commencé à analyser les premières réponses à notre questionnaire.
La synthèse est en cours d’établissement elle vous sera diffusée avec notre prochain « INFOS-ASEOR ».
Il est encore temps de nous faire parvenir vos remarques concernant votre quartier, votre rue, ..

Les principales réponses reçues portent essentiellement sur :
1-les nuisances, le bruit (avions , routes,…)
2-le stationnement,
3- la voirie, l’urbanisme,
4- la circulation et les excès de vitesse,
5-les circulations douces,
6-l’environnement,
7-l’insécurité.

, , , , , , , , ,

INFOS-ASEOR

N°1 – mai 1999

Infos Aseor n°1 en PDF


Vous trouverez ci-après un résumé des informations concernant les principaux événements auxquels l’ASEOR a été confrontée.Lors de la dernière assemblée générale il a été décidé qu’une note d’information serait adressée périodiquement aux adhérents.
Voici la première de ces notes.

  1. L’aménagement du Guichet
    L’annulation de la Z.A.C.
    Le Conseil Municipal a décidé la suppression de la ZAC du Guichet le 14/12/98,ce que nous considérons comme un succès pour l’action que nous menons en ce sens depuis plusieurs années Par contre le PAZ qui définit le réglement d’aménagement de cette ZAC est maintenu et incorporé aun POS de cette zone .La Municipalité propose une modification de ce POS en fonction de l’aménagement du quartier arrêté ultérieurement.(résultat du concours d’idées ) .
    Nous sommes inquiets et nous continuons à demander avec fermeté le maintien du caractère pavillonnaire au Nord de la voix ferrée (UH )et un habitat équivalent à celui de la rue de Versailles au Sud (UG).
    A suivre de près…
    Le concours d’idées
    Les 4 candidats retenus sur les 15 qui se ,sont présentés remettront leur projet au mois de juin .
  2. Les nuisances sonores
    Orsay a été la seule ville de l’Essonne retenue par le Conseil Général de l’Ile de France comme ville pilote dans le cadre des plans municipaux de lutte contre le bruit.L’ASEOR a fait partie du groupe de travail constitué à cet effet.Trois réunions ont déjà eu lieu pour faire un premier diagnostic:
    -circulations routières :RN118 et RN188 .
    -atterrissage et décollage des avions sur Orly .
    -hélicoptères de Villacoublay et Sèvres .
  3. Le réglement de publicité
    L’ASEOR a été la seule association de défense de l’environnement retenue par le Préfet de l’Essonne pour participer au groupe de travail chargé de la révision du réglement de publicité de la ville d’Orsay .
    Cette révision a permis de ramener le nombre des panneaux de 3m*4m de 52 à une vingtaine et de réglementer les enseignes commerçiales .Un délai légal de 2 années est nécessaire pour la mise en application complète (fin des contrats en cours )
  4. La révision du schéma directeur du plateau de Saclay
    L’ASEOR au sein de l’UASPS qui regroupe 18 associations de sauvegarde de l’environnement sur les 14 communes du district du plateau de Saclay a suivi de près la révision du schéma directeur du plateau de Saclay qui a été arrêtée le 18 /02/99.
    Ce nouveau schéma devait prendre en compte les engagements pris par le Président du District et celui du Conseil Général de l’Essonne en 1995,qui consistaient essentiellement en une réduction de un tiers de la surface urbanisable soit 250 Hectares.Un premier examen montre que cet engagement n’a pas été tenu .
    Ce shéma directeur devrait être mis à la disposition du Public durant le mois de juin 1999.Les résultats de l’analyse faite par les Associations vous seront communiqués à ce moment là .
    Les dangers pour Orsay sont :
    -l’urbanisation du secteur de Moulon avec mitage des espaces agricoles.
    -les problèmes d’Hydraulique et d’assainissement.
    -les circulations avec le doublage du CD36 qui risque de devenir le tronçon manquant de la Francilienne entre Evry et Saint-Quentin.
  5. La chaufferie des Ulis
    Elle a été citée parmi les 200 points noirs de la Région Parisienne.
  6. Les circulations et le stationnement
    -
    Constat permanent de la vitesse excessive sur la R N 446 (route de Montlhéry,route de Versailles )
    -Nécessité de la création de parkings aux entrées de la ville :
    -trottoir occupés par les voitures en stationnement dans l’ensemble des quartiers et en particulier en centre ville .
    -circulation des cyclistes sur les trottoirs au dépend de la sécurité des piétons (enfants ?mères de femille ,personnes agées ) .L’ASEOR a demandé la création d’une commission extra Municipale pour les circulations douces (piètons ,deux roues ) .
    Affaire à suivre …
  7. Aménagement du Secteur de la Pacaterie
    Cette décision prise lors du Conseil Municipal du 29/03/99 sans concertation ni information préalables fait l’objet de demandes d’informations complémentaires qui vous seront communiquées.
  8. Projet de loi contre les associations d’environnement
    Un groupe de député dont fait partie notre député propose à l’Assemblée Nationale une loi « tendant à limiter les recours abusifs contre les projets d’aménagement et de construction »
    A suivre…

Programme des prochaines visites de quartier
Mondétour 13/09/99 à 10h00 place du marché
Le Centre
27/09/99 à 10h00 devant la Poste
Guichet-Est
11/10/99 à 10h00 parking au 76 rue A.Briand
Guichet-Ouest
25/10/99 à 10h00 au Moulon devant la gendarmerie

, , , , , , , , , , , ,